Tagged: Karl Marx

Philo 9 : L’arbitraire des échelles

Pacific War : La guerre pacifique.

*

Deux remarques sur mon poème La reine des mouches (in La Lune de zircon)

i

« Grands commis » se trouve souvent dans l’expression « les grands commis de l’État », dans la bouche de ceux qui veulent louer les hauts fonctionnaires, les technocrates français. Ici ce sont les grands commis de « la Bourse aux anchois », pour dire que l’État est au service du capital (Bourse) et des intérêts sordides (qui dit anchois dit marché aux poissons, harengère…). Comme pour la « mélasse », il s’agit d’insister sur le fait que les activités économiques ne cultivent pas l’esprit de ceux qui s’y adonnent; c’est prosaïque, et faire des fortunes sur des produits de ce genre a toujours un petit côté ridicule ou pas très net. Bref, la bourgeoisie ne peut être qu’une oligarchie et non une aristocratie, classe que l’on continue d’associer avec la culture de l’esprit, pour la simple et bonne raison que, rangée des guerres, elle ne faisait rien et que c’est ce qu’il faut pour cultiver l’esprit.

ii

L’idée que réussir sa vie implique une passion pour ce que l’on fait, donc pour son métier, ici implique une passion pour la mélasse, les anchois, mais on n’a pas de passion pour ces choses, aussi bonnes ou utiles soient-elles. Et d’ailleurs pour les marchands, les capitalistes, toutes ces choses sont dématérialisées, abstraites ; leur seule véritable passion étant la cupidité, elle n’a pas non plus le caractère idéalisé d’une grande passion. Ni l’objet ni son abstraction en tant que marchandise ne sont éligibles à la qualification d’objet de passion qui rendrait la vie bourgeoise admirable selon le lieu commun de la société qui établit la domination de classe de la bourgeoisie.

*

Dans Misère de la philosophie, sans la moindre considération pour les prisons d’Auguste Blanqui, Marx le vilipende dans la même phrase ou presque où il porte au pinacle le « distingué banquier » Ricardo.

*

L’allégro en mineur du tempérament français

« C’est une véritable merveille que cette aptitude du mode mineur à exprimer la douleur avec une rapidité aussi soudaine, par des traits aussi touchants et aussi peu méconnaissables, sans aucun mélange de souffrance physique, sans aucun recours à la convention. On peut juger par là jusqu’à quel point la musique touche, par sa racine, au plus profond de l’essence des choses et de l’homme. Chez les peuples du Nord, dont la vie est soumise à de dures conditions, notamment chez les Russes, le mode mineur prédomine, même dans la musique sacrée. – L’allégro en mineur est très fréquent dans la musique française et la caractérise : on dirait un homme qui danse, gêné par ses souliers. » (Schopenhauer, Le monde comme volonté et comme représentation, Suppléments au Livre III)

Le point de vue de Schopenhauer sur la musique française est une variante de ce que nombre de philosophes, étrangers mais aussi parfois français (Montesquieu), disent du tempérament français : léger, superficiel, « gai »… L’allégro en mineur est le summum du sombre pour le gai français, qui veut sonder les profondeurs de son être mais n’y parvient jamais, retenu à la surface. C’est un commentaire d’une ironie insondable. Et s’il est vrai que « l’allégro en mineur est très fréquent dans la musique française et la caractérise », alors la messe est dite.

ii

J’essaie de passer en revue les classiques français et mon sentiment est que cela ne vole pas très haut, comparé à l’Allemagne ou à l’Italie : César Franck, Massenet, Bizet, Gounod, Lalo, Lully, qui d’autre ?

On ne trouve pas d’opéra français connu comme les innombrables opéras italiens de Verdi, Puccini, Rossini, Donizetti, Bellini… Et, du côté germanique, qui pouvons-nous aligner pour les comparer à Bach, Mozart, Haendel, Beethoven, Wagner… ?

iii

Entre-temps, le nom de Debussy me revient et je vais chercher d’autres noms sur internet. Vincent d’Indy, Florent Schmitt, est-ce comparable à ce que j’ai cité précédemment ? Satie, Berlioz, Ravel, Saint-Saëns, Chabrier… Il est bien rare qu’on trouve ces noms cités à côté des noms italiens ou allemands. Une exception : Nietzsche, qui dans plusieurs œuvres encense Bizet, contre la musique allemande, mais finit par avouer que c’était une mauvaise plaisanterie.

iv

Je viens de lire la Lettre sur la musique française de Rousseau, qui lui valut d’être brûlé en effigie en France. Il confirme mes vues sur l’opéra italien, auquel, dit-il, rien ne se compare en Europe.

Comme il semble l’imputer en grande partie à la nature ou aux particularités de la langue italienne, il ne confirme pas mon point de vue sur la musique allemande. J’en viens à penser que la musique allemande découle de la musique italienne, depuis que les Allemands, via l’empire austro-hongrois, qui comprenait la Vénétie, adoptèrent celle-ci : que l’on songe aux opéras italiens de Mozart à Vienne.

*

Un juste oubli ?

Un jour je fis l’hypothèse que certains auteurs étaient injustement oubliés. Je pensai que ce pouvait être le cas d’auteurs qui passaient, à tort ou à raison, pour avoir collaboré avec les Allemands pendant la guerre, et que le stigmate politico-moraliste avait nui à l’appréciation critique de leur œuvre. Je cherchai donc à lire ces auteurs, et notamment, quand mon grand-père, J.-S. Cayla, décéda, je recueillis nombre de livres dans la bibliothèque familiale, livres que je lus.

Ma conclusion est que j’ai beaucoup perdu mon temps. Ces auteurs ne sont plus lus, non pas en raison d’un jugement politique indigne de la critique littéraire plus élevée, mais parce qu’ils sont médiocres. D’autre part, des écrivains notoirement collaborationnistes continuent d’être lus : Céline, Giono (il était sur la fameuse liste noire après-guerre)…, et ce parce qu’ils sont plus marquants que ceux qu’on ne lit plus ou qu’on lit moins.

J’en suis donc venu à la conclusion que les auteurs que l’on continue de lire et d’enseigner sont ceux qui se distinguent par leur mérite intrinsèque et que les contingences historiques n’affectent pas le jugement sur le temps long. Cela ne veut d’ailleurs pas dire que ces auteurs aient dit toujours ce que l’on cherche à leur faire dire aujourd’hui.

*

Prolixe le Gaulois

Selon les spécialistes, il existe un taux de foisonnement dans le travail de traduction d’une langue à l’autre, et le taux de 20 % entre l’anglais et le français m’inquiète beaucoup car si l’on peut dire la même chose avec moins de mots, c’est que l’on peut parler et surtout penser plus vite dans une langue que dans l’autre. Je ne crois pas du tout à de tels chiffres. Je crois que ce sont seulement les traducteurs qui sont mauvais, ne savent pas marcher droit et font dans la fioriture. Or la prolixité est un défaut dans toutes les langues.

Voici ce que j’ai écrit ailleurs sur mon blog : « J’étais frappé de voir dans le métro de Boston, Massachusetts, comme les traductions espagnoles des consignes de sécurité (car le bilinguisme tendait alors à se généraliser dans cette ville) étaient beaucoup plus longues que l’original. Là où l’anglais comptait une ligne, la traduction espagnole en comptait au moins trois ; et je me faisais la réflexion qu’une telle apparence n’était pas de nature à rendre l’espagnol attrayant. Pourquoi un anglophone voudrait-il apprendre l’espagnol s’il perçoit que cette langue nécessite une bien plus grande prolixité pour parvenir au même résultat, la consigne étant forcément la même dans l’une et l’autre langues quant au sens, et du reste il vaut mieux une consigne courte qu’une consigne longue en cas d’accident. Or, en examinant plus attentivement ces consignes, je constatai que le traducteur espagnol en disait d’une certaine façon plus que l’original, par exemple en parlant de ‘poignée de porte’ là où l’original anglais se contente d’indiquer la ‘poignée’, et tout le reste à l’avenant. »

Je parle de traduction écrite et non d’interprétariat, métier que je ne connais guère. Nous avons ici des traducteurs de consignes de sécurité que, si j’étais un avocat américain, je tiendrais, eux ou leurs donneurs d’ordre, pour responsables de toutes les morts de personnes hispanophones dans des accidents de métro à Boston. Car ces traducteurs ont fait le contraire de ce qu’il fallait faire : ils ont poussé le travers de leur métier jusqu’au vice, croyant qu’ils justifieraient mieux leur service en précisant jusqu’à la minutie tout ce qui va de soi. (J’en viens à penser que le véritable objectif n’est pas de produire la meilleure consigne de sécurité dans l’une et l’autre langues mais d’afficher la supériorité de la langue anglaise sur la langue espagnole.)

J’étais confronté à ces problématiques lorsque je travaillais comme traducteur pour une organisation internationale, et je m’opposais à l’idée (sur laquelle nous ne mettions pas encore de nom) de taux de foisonnement défavorable entre l’anglais et le français. Pour étayer mon point de vue, j’avais alors commencé un travail sur l’économie de la langue française. Je crains de l’avoir perdu, mais une expression comme « Il lui en a parlé » est très économique et si vous la traduisiez en anglais le taux de foisonnement serait défavorable à ce dernier : « He has talked to her about it ». Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres.

Pour finir, « il lui en a parlé » est moins économique que « il lui en parla », et la tendance à supprimer les temps dits simples de notre langue (ici, le passé simple) pour ne plus utiliser que les temps composés va effectivement dans le sens d’une dégradation du « taux de foisonnement » du français. C’est la même paresse qui supprime des temps et nous rend prolixes !

*

Der Geist le Martien

En admettant que Mars se situe dans la périphérie de la zone habitable (ZH) du Soleil, la question est : quelles sont les conditions les plus propices à la vie intelligente à l’intérieur de la zone habitable ? Je pense qu’intuitivement nous avons tendance à croire que plus une planète est « enfoncée » dans la zone habitable, plus les conditions y sont favorables à la vie. Or je révoque en doute cette intuition en ce qui concerne la vie intelligente, car il me semble que cette dernière, dès lors qu’elle serait susceptible de se développer dans l’ensemble de la zone habitable, trouve des conditions de développement plus propices à la périphérie pour deux raisons : 1/ la pression environnementale y est plus forte, et 2/ la charge parasitaire y est moins importante.

ii

Les températures extérieures glaciales de la planète Mars rendent la vie à sa surface peu probable. Or, Mars possédant, comme la Terre, des calottes glaciaires, il faut supposer que, lorsque son noyau était actif, il existait dans son sous-sol des sources d’eau souterraines, liquides par géothermie. L’eau n’était peut-être pas sur Mars mais il paraît certain qu’elle était dans Mars, car comment supposer que son noyau n’ait jamais été actif ? (Par ailleurs, l’activité du noyau devait modifier le bilan climatique à la surface également.)

Cette planète morte qui fut un jour vivante…

*

La poésie amoureuse ne peut prospérer dans des cercles où l’on commence à écrire (et même à lire ?) de la poésie à cinquante ans passés.

*

Tout ce qui est rare est Char : effet de nom.

*

Autrui est dans la nature, pas moi – pas mon moi. Autrui est dans la nature pour mon moi tant que je ne pose pas la loi morale comme maxime. C’est pourquoi la loi morale n’a rien à voir avec le pathos.

Voir autrui comme un moi, c’est poser la loi morale et poser la relation interpersonnelle dans l’ordre moral des fins et non dans celui de la nature.

*

« L’espace neutre d’un lieu sans lieu » (Derrida). Lieu sans lieu : paradoxe stéréotypique. C’est la litanie d’un embaumeur égyptien : « à la fois a et non-a, à la fois b et non-b, à la fois c et non-c… » – Un embaumeur qui voudrait se momifier lui-même.

*

La tentation du discursif leur est fatale ; ils sont avides de trouver des limites au discursif (à la logique) mais leur propre avertissement leur échappe et au lieu d’être avares de mots ils sont prolixes.

*

Husserl prétend remplacer ego cogito par ego cogito cogitatum : « on pense toujours quelque chose », « l’objet pensé est aussi immédiat que le fait de penser ». C’est frivole. Au plan formel, ego cogito est contenu dans ego cogito cogitatum, et la formule de Husserl est à celle de Descartes comme la fraction 2/6 est à 1/3. Le fait de penser toujours quelque chose ne signifie pas que « je pense » n’est pas la faculté au cœur du sujet, encore moins que cela ne veut rien dire. Prétendre que l’on ne pourrait pas réduire le problème au cogito parce qu’il y a forcément un cogitatum avec le cogito, c’est dire que je ne peux parler de quoi que ce soit en propre parce qu’on le trouve toujours attaché avec quelque autre chose dans l’expérience courante, un atome dans une molécule, par exemple. Or l’analyse le permet, et Husserl va moins loin que Descartes dans l’analyse formelle, dans la réduction formelle au plus simple. Que le cogito soit une faculté suffit à parler de la faculté en soi, indépendamment de son objet, ce sur quoi elle s’exerce, même si elle s’exerce forcément sur quelque chose.

*

« À l’exposé des thèses organisées en système, les existentialistes préfèrent une expression indirecte de la pensée : fictions présentées sous forme de roman ou de drame ; journaux intimes et écrits analogues qui conservent un écho de la vie personnelle… Ainsi procéda l’écrivain généralement considéré comme l’initiateur de l’existentialisme, le Danois Sören Kierkegaard. Sans doute, impuissance naturelle qu’il éleva ensuite à la dignité de méthode. » (Louis Foulquié, L’existentialisme, 1961)

Or, dans le cas de l’œuvre de Kierkegaard, c’est un contresens : la fiction n’est qu’indirectement un instrument de l’exposé de la philosophie de l’auteur car elle remplit avant tout une fonction tactique en prévenant que le contenu éthico-religieux de la pensée soit rejeté d’emblée par les pseudo-chrétiens qui constituent le public (cf. Point de vue explicatif de mon œuvre d’écrivain). La fiction n’est donc nullement, chez Kierkegaard, appelée par la philosophie existentialiste en tant que philosophie non essentialiste mais en tant que contenu éthico-religieux.

Et non, l’interprétation de l’œuvre de Kierkegaard ne « reste » pas « conjecturale » (« On le devine, l’interprétation d’œuvres de ce genre reste conjecturale ») : c’est une philosophie morale de la plus grande clarté. (Et il ne sert à rien de vouloir conjecturer des vues sur la cosmologie ou la cosmogonie d’une philosophie morale.)

*

Les chrétiens qui adoptent l’existentialisme après Sartre et le reste ne font pas œuvre originale. Mais dire de quelqu’un que c’est un « chrétien original », est-ce un compliment ?

*

Un homme d’esprit ne s’ennuie que dans la contrainte. Tout autre homme s’ennuie partout sauf dans la contrainte.

*

L’Occidental lit dans ses poètes, depuis les Grecs, qu’il est sot de sacrifier l’amour, Eros, aux considérations pratiques, mais c’est par amour qu’il est plongé dans les considérations pratiques jusqu’au cou : il paye son dû à Eros.

*

Avec une femme dans chaque port, le marin passe tout de même le plus clair de son temps en mer. Si l’on imagine que la rétribution de l’abstinence dans l’au-delà se fasse à partir d’une comptabilité, le marin pourrait bien gagner son salut et le bourgeois marié perdre le sien.

*

« Nulle chose en ce monde n’est si exacte qu’elle ne pourrait être plus exacte ; nulle n’est si droite, qu’elle ne pourrait être plus droite, nulle n’est si vraie, qu’elle ne pourrait être encore plus vraie. » (Nicolas de Cuse)

Dans la synthèse empirique continue, nulle droite qui ne puisse être plus droite encore. Mais il se produit inévitablement des ruptures. À un certain point de rectification de la droite, l’ancienne droite ne peut plus être dite droite.

*

L’arbitraire des échelles

Même si les hommes ne se distinguaient entre eux que par la taille, chacun serait unique, et ce même au cas où tous seraient de la même taille à l’œil nu, car il existe une infinité de tailles et ce n’est qu’à une échelle arbitraire que deux quantités empiriques sont égales. Entre 1,80m et 1,81m il n’y a pas seulement un centimètre d’écart mais encore une infinité de degrés d’écart.

Si tout point de vue est arbitraire, les différences constatées par n’importe lequel des points de vue possibles sont arbitraires et donc de nulle portée réelle. S’il y a un point de vue qui, parmi tous les points de vue possibles, n’est pas arbitraire, ce ne peut être que celui pour lequel toutes les différences sont infinitésimales.

Toute existence est arbitraire, il n’y a que l’essence qui ne le soit pas.

Si les différences entre hommes sont toujours infinitésimales, la situation entre le bien et le mal l’est aussi. C’est pourquoi tout est permis, dans le vouloir-vivre.

La distance de l’homme à Dieu étant infinie, les différences entre hommes sont pour Dieu nulles : pas une existence qui lui soit plus proche, plus semblable qu’une autre.

Prolegomena to the Ultimate System of Philosophy (or Tweetantho 10)

The first part presents tweets from Nov-Dec 2017, the second part is older tweets that were omitted in my previous anthologies and that on second thought I want to publish on my blog.

Nov-Dec 2017

Do you think hashtagging mass shooters’ names like #KevinJansonNeal or #StephenPaddock or #ScottOstrem or #DevinPatrickKelley will provoke attention-seeking shootings? Explain why you think so.

*

1/ I think straight workers suffer more than gay bosses in this world.

2/ X: I’m a worker and I’m gay. Me: Yeah? What are you doing for your fellow workers?

*

#AddParenthesesRuinAFilm The Sound of (Elevator) Music (Peter Grant, ‘Author of the popular Stinky Stories’)

Thinking about that movie would actually spoil my enjoying the music in the elevator.

*

My working-class friends and Salvador Dali have one commonality: Contrary to art critics, they are aware today’s painters don’t know their job. (Cf Les Cocus du vieil art moderne)

*

#IlovetheWayYou

fancy being funny

are trying, while talking, to open that chocolate box I’ve brought and the box ends up in shreds.

always say the most awkward things at parties, dear, but don’t you try my patience too much.

*

Uncle Zim

1 /Mugabe has his good side. He once called Tony Blair and Britons “gay gangsters,” which is very accurate.

2/ Mugabe’s paramilitary were called the Green Bombers and that’s cool. First thing next spring I buy me a green bomber jacket.

3/Defiant Mugabe vows to stay on (BBC)

#ImWithZim

4/

Uncle Zim
You’re the life of this country
Without you it’s all dust again over the desert extent
Black grandees there will be yes:
Black lustered Chesterfields where multinationals’ bosses will be sitting.

*

A scientist is a specialist. Another name for a specialist is a manic. Manics belong to the loony bin.

*

I wonder if I am truly insane how I would know that. (Wednesday’s Child)

Besides, the institution’s policy is to not contradict your delusions.

*

#MyFiveYearPlan Buy a Principality somewhere and then maybe Australia. (Wednesday’s Child)

Australia is not for sale as it is the inviolable property of the Dutch.

That would be news.

History can be news. [See Tweet Anthology 6 here: The Truth About New Holland (A Dialogue)]

*

#QuestionsForAMan How do you feel about earning less than any woman in my Glorious Revolution? (Wednesday’s Child)

As a Christian convinced there’s a Chosen People of which I’m no part, I am fit for any kind of abject subservience whatsoever.

*

Silicon Sycophants and Twitter: It was found in labs that compliments, although knowingly made by bots/computers/screens, light on a little light in the reward system of our brains… & now we’re swamped by bot flattery.

*

More people die from alcohol than from guns in USA. Why do you ask for gun control and not for Prohibition?

Gun control is opposed to Socialism. For all Socialist thinkers that I know, a standing army is a parasitic scourge and Socialism is by definition the armed people.

The first decree of the Commune was the eradication of the standing army and its replacement by the armed people.” (Karl Marx, The Civil War in France, quoted by Lenin in The State and Revolution)

The disarming of the workers was the first commandment for the bourgeois, who were at the helm of the state” (Friedrich Engels, preface to Marx’s The Civil War in France, quoted by Lenin in The State and Revolution) => Bourgeois Gun Control [See also Ernesto Cardenal’s experience in revolutionary Cuba, in Tweetantho 9 here]

*

#AlcoholIn4Words

The Reason Islam Wins (because Islam prohibits alcohol)

Islam will rule over you, wino kafirs. You’ll pay the kafir tax and jumbo heavy boozer taxes.

*

The reason why it takes some time for driverless cars to pervade our environment right now is not technology but legal matters: In case of accident, who’s legally responsible?

And how does an AI taxi decide who to injure in an unavoidable collision?

Yes, maybe a machine can make such decisions, and the only criterion I can think of is minimizing the body count. As to a human driver, he probably can’t think much before crashing on the right or crashing on the left…

On the other hand, if AI is that efficient, the car may choose to hit a group of 5 rather than a group of 2 if it can predict the impact will only injure the 5 but kill the 2…

*

Yes. Now my Followers outstrip my Following. This is the natural order of things. (Wednesday’s Child)

Let’s say one number shows how popular you are and the other number shows how curious you are. Which one shows you’re an interesting person?

I want to know how you would answer the same riddle.

I guess curious people are intelligent, whereas people may be popular for many reasons, good or bad. Of course, my assumption on these two numbers is incorrect. The main reason some follow a lot of people is that they want a lot of followers. Not the main reason: in fact, the only reason.

*

On the so-called Common Era. Are you telling me it’s more respectful of others to call the era starting with the birth of a Galilean “common” (to everyone)? That looks like awful cultural imperialism to me! The so-called Common Era is no more common than the Muslim Era or the Buddhist Era or any other Era. Stop the nonsense.

*

Children in single-parent families by race (U.S. 2015): Black 66%, American Indian 52%, Latino 42%, White 25%, Asian 16%. 1 white kid out of 4 is a pretty high figure too, if you think of it.

*

US President Donald Trump receives Bahrain’s crown prince at the White House; promises a $9bn deal with Arab country. (Press TV)

Is U.S. a free enterprise country? Business deals are made by politicos and diplomats. Not competition, but connections is the key word. [Competition persists somewise, for the small fry.]

[As was already perceived by Lenin: ‘’Finance capital has created the epoch of monopolies, and monopolies introduce everywhere monopolist methods: the utilization of ‘connections’ for profitable transactions takes the place of competition on the open market.’’ (Imperialism: The Highest Stage of Capitalism, 1917) One hundred years later we are still stuck in the highest stage of capitalism… It’s depressing.]

*

You vote for politicos #AddSpanishImproveAnything

*

Don’t expect too many respectable married women to join the ROSEARMY [actress Rose McGowan’s movement for improving awareness of concealed sexual harassment and sexual crimes]. As their children’s thriving depends not a little on their father’s unblemished reputation, they’ll stand to their man like ferocious she-wolves, no matter what he did.

*

American casualties in Vietnam War (dead): 58,209. US population in 1961: 183.7M, hence 91.85M males, of which above 19 years old: 56.25M. Makes 1 adult American male out of 1.000 – dead in Vietnam War (a war lost by US).

American casualties in WWII (dead; military and civilian): 419,400. US population in 1941: 133.4M, hence 66.7M males of which (applying same ratio as 1961) 40.92M above 19 yrs old. Makes 1 per cent, 10 per 1.000 American adult males dead in WWII.

*

Older Tweets

I’m tired of being a hard-working man.

*

John Bolton… Weird name… for a neocon.

*

Reality Check: @AJUpFront reveals how Obama’s immigration policies have led to millions of deportations. (Al Jazeera English)

Deporter-in-Chief” ‘s both supporters and detractors think he’s been immigration-friendly. Completely misjudged by both friends and foes. How is it just possible??? [Yet it was possible.]

*

Except for the clenched fist, Trump’s hand gestures are subtly effete. Most people don’t perceive the dissonnance consciously. His subliminal hermaphroditism has made Donald Trump win.

*

Everyone commented on whom Trump nominated as ambassador to Israel, but only a few commented on Rex Tillerson as head of the Department of State. Tillerson is the oil lobby. Historically, the oil lobby has been the major, perhaps the sole counterbalance to AIPAC on U.S. foreign policy, because the oil lobby doesn’t want U.S. to alienate Arab countries altogether. When the Zionists want to say U.S. foreign policy is biased, they say it is dictated by the oil lobby, meaning that it is not pro-Israel enough, that too much attention is given to Arab demands. But the media kept silent on the meaning of Tillerson’s nomination, so people won’t support him and he can fall any time in the general indifference.

[With Saudi Arabia’s new stand on the Middle East affairs, this comment of mine may already have lost a good deal of relevance.]

*

These Arab leaders [faced with Zionism] are all talk and no action.

While the Israeli left have been so effectual, haven’t they?

*

Let it be known from the outset that Mexican immigrants are “just another brick in the Wall.”

*

Church attendance and mass-media consumption makes you a double sucker.

*

Even on a heap of gold you can live like a dog.

*

Nietzsche said a passion for history is a crippling one.

*

Business mouthpieces –read: the media– are all for cheap-labor immigration and, of course, government assuming the costs.

*

I stopped listening [President Trump’s joint address to Congress] at the “unbreakable alliance with the state of Israel.” No state ought to be given blank check. Wrong message to the world! Make Israel a state of the US, if that’s the idea, or treat it like any other state, please.

*

Remember the “rooster dance” from Chinese PLA [People’s Liberation Army] soldiers? Here comes the dress rehearsal. (People’s Daily, China)

Why are they doing this? It’s insane. You’ve got some real whackos at PLA command, I tell you. Scary. Take off the guns from these nuts.

[Of course, the aim of this clownish ‘rooster dance’ is to sugarcoat for the feeble-minded the repressive nature of the army.]

*

Israeli TV Host Denounces Treatment Of Palestinians: ‘Apartheid Has Been Here For Ages’ (Nation of Islam Research Group)

He can say that without being called an antisemite, while you can’t. Your not being a Jew puts you at risk, on some topics, to be called an antisemite –if that’s of any consequence– whereas being a Jew makes the label rather irrelevant.

*

The problem is that the art world has been a bastion of the left forever. Why should taxpayers fund it? (Kevin McDonald)

How do you account for this? Is it because people on the right have no taste?

*

Remember Zionist Jonah Goldberg: “Why wasn’t Assange garroted in his hotel room years ago?” (Chicago Tribune)

*

Judge Gorsuch will be sworn in at the Rose Garden of the White House on Monday at 11:00 A.M. (POTUS) (April 2017)

Ah, Rose Garden, Saadi, Gulistan…

*

Since the American airstrike on Syria I sense the climate in U.S. has considerably warmed for the President… This is appeasement.

*

Not invade a country [Syria] because Ivanka [Trump’s daughter] cried at some pictures.

I can show her pictures of a few Yemeni children if she likes pictures.

*

Remember, there’s no shortage of important work that can be done only by humans. (MITSloan Mgmt Review)

Who told you humans wanted to do these jobs?

*

Black people live in the “ghetto.” But Jewish intellectual Allan Bloom objected to their using the word, because the Jewish ghetto was… cultured. (April 2017)

[I can’t tell whether Allan Bloom said such callous things only in private or not, as my source is the book of memories Ravelstein (2000) written by his friend the Nobel Prize Saul Bellow, who quotes him saying (I must quote in French as I read it in that language) : ‘’Les Juifs du ghetto avaient une sensibilité hautement développée, un courage civilisé – des milliers d’années de formation. Ils avaient des communautés et des lois. « Ghetto » est un terme de pisse-copie ignorant. Ce n’est pas d’un ghetto qu’ils viennent, c’est d’un ramdam bruyant, aveugle et nihiliste.’’]

*

The most beautiful city in the world (Paris)

Blow it: make it a livable, comfy place, not a museum. Signed: A Parisian.

*

Given that President Evo Morales has banned the Rothschild bank, if Macron is elected will the President of France be able to travel to Bolivia? Think about it.

*

Remember the Battle of Puebla and Mexico’s anti-slavery roots. On this day in 1862, Mexico struck a blow against white empire. #CincodeMayo

An outrage to every Moulin Rouge and Crazy Horse artiste and champagne supplier.

*

Schopenhauer had a phrase for Western Civilization, he called it “foetor judaicus,” the Jewish stench.

*

Euphemisms for “animals” in research departments: Neurophysiology: preparations Ecology: systems Psychology: Ss Medicine: models Any more? (Richard Dawkins)

How many have you vivisected yourself? [No answer.]

*

Here’s (More) Evidence Testosterone Makes Men Dumber (NYMag)

As reaching high social status boosts one’s testosterone, then becoming a big man makes one dumber.

*

If a Pontifex doesn’t have a grim face, then he must be doing naughty things behind closed doors…

*

Love is real, by John Lennon, sounds very much like Love Israel when you think of it. I’ve stopped humming it.

*

The very idea that the British tried to convert worthy Hindus to Anglicanism gives me the shudder. Luckily that was a total failure. Cf Schopenhauer.

*

I have an ancestor called Sheikh Qadhib, which could mean sword or penis. (Sultan Al-Qassemi)

My beurette girlfriend calls me Kabir Qadhib.

*

The president of the EU commission, Jean-Claude Juncker, reminds Donald Trump of the legal technicalities of the Paris Climate Agreement. (June 2017)

“I’m a Transatlanticist, whatever that means. That means nothing but it means everything.” Couldn’t be clearer. Be warned.

*

Je suis Charlie Qatar. #QatarCrisis

As UAE is expelling Qatari citizens, UAE citizens will be expelled from Qatar, some of them losing a livelihood. What is Emirati authorities’ plan for them? No plan, I guess. The authoritarian decision isn’t supported by Gulf populations, which haven’t been consulted and won’t be allowed to speak out.

*

Thank God, no terror attack in France today during national election. How could media cover both election’s results and the attack?

*

When I see gypsies begging with children I am appalled; it’s like my country’s government never heard of robachicos abducting children to exploit them. In backwater France, the government lets gypsy women beg with babies in the street. Who are these babies? They could be abductees, for all we know. So many child abductions and yet the French government lets gipsy women beg with children at the foot of the Eiffel Tower!

*

How can I be sure my wife’s employer won’t ask her to lift her niqab in the backroom?

*

Schopenhauer thought whites were “whitened blacks” while Darwin thought blacks were “blackened whites.”

*

Dentists have a lousy job (that pays well); they turn to politics whenever they can. Spending the whole day on filthy mouths… I’d rather be a bum.

I can be brutally frank because I use English and I think my dentist won’t read it and won’t pull out all my teeth in retaliation.

Films The Dentist (1996) & The Dentist 2 (1998) by Brian Yuzna are good, funny approaches of this… sensitive topic.

*

Congress should enjoy no exemptions in any area differing from an American citizen. (James Woods)

People voting for Congress means people have no power on Congress. See what I mean?

*

I like Twitter coz they never know it’s u clicking so u can boost ur own private stats clicking like mad on ur own tweets!