Tagged: fantômes

Glossaire de l’occulte malais (Contribution à l’étude des croyances et pratiques dans les pays de langue malaise)

Le malais (bahasa melayu) est la langue officielle de l’Indonésie, de la Malaisie, du Brunei Darussalam, et l’une des langues officielles de Singapour. En raison de certaines variations de l’une à l’autre, on parle aussi d’indonésien (bahasa indonesia) et de malaisien (bahasa malaysia), Il y a intercompréhension entre les deux et le présent glossaire est constitué d’entrées en indonésien et d’entrées en malaisien (et de leurs traductions). Il existe des populations de culture malaise dans d’autres pays d’Asie, notamment dans le sud de la Thaïlande et aux Philippines.

C’est l’alphabet latin (tulisan rumawi) qui est généralement utilisé à l’écrit. Toutefois, l’écriture arabe (tulisan jawi : توليسن جاوي) partage avec celui-ci un statut officiel au Brunei. En dehors de ce cas, l’écriture arabe est surtout utilisée dans un contexte religieux, ou identitaire, comme parmi les populations malaises de Thaïlande.

De même que l’étude du thaï permet, notamment, d’acquérir des notions sur la civilisation sanskrite (et dans une moindre mesure sur la civilisation chinoise), l’étude du malais le permet pour la civilisation indo-sanskrite et pour la civilisation musulmane (dans une moindre mesure pour la civilisation chinoise également), civilisation musulmane dont la culture malaise constitue aujourd’hui une dimension importante.

L’islam malais présente des caractéristiques tout à fait intéressantes. Quand un Malais proclame : « Allah Maha Esa », Dieu est unique, il emprunte sa qualification de Dieu à la langue sanskrite (Maha Esa ou Mahaesa : le Grand Un), à laquelle cette notion d’unicité divine n’était pas étrangère, comme pourrait sembler déjà l’attester, sous quelques réserves, un tel mot, mahaesa. On trouve par ailleurs cette importante notion islamique de tawhîd (توحيد), unicité de Dieu (cf. Kitâb al-Tawhîd [كتاب التوحيد] de Muhammad Ibn ‘Abd al-Wahhab), directement transposée en malais par le mot tauhid ou (Labrousse) tawid. La définition indonésienne de ce terme, keesaan Allah, unicité d’Allah, recourt de nouveau à la racine sanskrite esa (ke-esa-an).

Autre exemple, la traduction de l’enfer, dans le Coran, outre le terme jahanam emprunté à l’arabe (جهنم) (« géhenne » en français), utilise le mot neraka, un emprunt au sanskrit qui se retrouve également en thaï (narok : นรก) dans un contexte bouddhiste. Ainsi peut-on lire dans le Coran indonésien : « Pelilaralah dirimu dari Neraka » (préservez-vous du feu de l’enfer).

Dans mon exploration des croyances et pratiques ayant cours parmi ces populations, j’ai constitué dans un premier temps le glossaire suivant, relatif aux esprits, fantômes et autres êtres surnaturels qui hantent les nombreuses îles de l’archipel. Ce glossaire a donc essentiellement trait à certaines croyances. Il sera suivi (si – selon la formule consacrée – Dieu me prête vie) d’un autre glossaire qui présentera entre autres quelques pratiques et objets tels que la gemme de rosée, les cristaux de semence d’éléphant, la pierre mystique de Sulayman, permettant de contrer l’action de ces créatures, pour la plupart démoniaques.

Dans plusieurs cas, j’ai combiné différentes sources pour parvenir à la définition ici présentée. Ces sources sont le dictionnaire indonésien-français de Pierre Labrousse, le dictionnaire indonésien-anglais Kamus Orisinil (en ligne), le grand dictionnaire de la langue indonésienne (Kamus Besar Bahasa Indonesia, KBBI, en ligne), le dictionnaire malaisien du Pusat Rujukan Perduratan Melayu (en ligne), ainsi que Wikipedia et divers textes internet, dont je remercie les auteurs. Quand j’ai pu le trouver, j’ai ajouté entre parenthèses l’équivalent jawi (écriture arabe). Mes observations sont entre crochets [].

GLOSSAIRE

Afrit, Ifrit (عفريت). Setan atau jin yang melakukan pekerjaan dengan daya dan cara keji. Jin (جين). (Wujud fisik) Jin dikatakan memiliki tanduk, berukuran kecil dalam kisah lain dikatakan kecil seperti lalat memiliki sayap. Menurut ajaran Islam, jin dapat melihat manusia, namun sebaliknya manusia tidak dapat melihat mereka dalam wujud aslinya. Jikalau ada manusia yang dapat melihat jin, maka jin yang dilihatnya itu adalah jin yang sedang menjelma dalam wujud makhluk yang dapat dilihat mata manusia biasa. (Klasifikasi dan sifat) Jin terdiri dari tiga kelompok, yaitu yang memiliki sayap dan terbang diudara, satu kelompok berbentuk ular dan satu kelompok nomaden. Ibnu Taimiyah yakin jin pada umumnya adalah « bodoh, tidak tulus, menindas, berbahaya dan licik, » jadi pemikiran seperti inilah yang menginterpretasikan Islam Salafi. Setan (سيتن), Syaitan (شيطان). Dalam Islam, hantu dikelompokkan sebagai setan dari golongan jin yang kerap mengganggu manusia. Jin dikenali sebagai mahkluk halus yang tinggal di dalam alam lain. Bagaimanapun, kumpulan jin ini bisa memasuki alam manusia. Ada sebagian jin yang membuat hubungan dengan manusia dan patuh terhadap manusia, dengan tujuan menyesatkan manusia seperti merusakkan akidah. Persahabatan ini dikenali sebagai saka. = Ijajil (اجاجيل).

Afrit, Ifrit.  Diable ou démon (djinn) qui agit par ruse et ignoblement. [C’est la transcription pure et simple du mot arabe, le terme jawi entre parenthèses étant ce mot arabe lui-même, bien que le son rendu dans l’alphabet latin par une apostrophe (‘ifrit) n’existe pas en malais et que le mot se prononce, dans cette langue, ifrit comme je viens de l’écrire. Le mot est dans le Coran.] Djinn. (Apparence physique) Les djinns sont dits avoir des cornes et être de petite taille ; selon certains récits, ils ne seraient pas plus grands qu’une mouche. Ils possèdent des ailes. Dans la doctrine de l’islam, les djinns peuvent voir les hommes, mais à l’inverse les hommes ne peuvent voir les djinns, à l’exception des cas où un djinn prend délibérément une forme pouvant être perçue par des yeux humains. (Classification et caractéristiques) Il existe trois sortes de djinns : ceux qui ont des ailes [On laisse entendre plus haut qu’ils en ont tous] et peuvent voler, ceux qui ont la forme d’un serpent, et le groupe des djinns nomades [Une telle classification, que j’emprunte à une encyclopédie en ligne bien connue, laisse un peu à désirer : les deux premiers groupes de djinns se distinguent par l’apparence, le troisième, semble-t-il, par des mœurs.] Selon Ibn Taimiyah, les djinns sont « stupides, malhonnêtes, méchants, nuisibles et veules », ce qui est devenu l’interprétation commune de l’islam salafiste. Diable. Les diables [du nom arabe de Satan] sont, dans l’islam, des esprits mauvais de la famille des djinns, qui tourmentent les hommes. En tant qu’esprits, les djinns et les diables vivent dans le monde de l’au-delà, mais ils peuvent pénétrer dans le monde des hommes. Il y en a qui entrent en relation avec certains hommes et leur obéissent, dans le but de les égarer et de ruiner la foi. [Il convient de faire, pour la transcription en jawi de ce terme, la même remarque que pour celle d’ifrit : bien que le malais ne connaisse pas les consonnes emphatiques de la langue arabe, le mot est repris tel quel. En revanche, le jawi pour djinn se distingue de l’arabe (جن) en ce qu’il adopte une voyelle longue.] Ijajil. [Ce dernier terme, synonyme de setan, provient de toute évidence du nom Azazel.]

Akuan (اکوان). Orang halus (hantu dsb) yang menjadi pelindung atau yang memasuki orang; hantu jamuan (yang menolong pawang). Harimau jadian. Harimau jadian atau juga dikenali sebagai harimau akuan dalam budaya Melayu dan orang asli, antaranya orang Semai, merujuk kepada sejenis ilmu yang membolehkan penuntutnya bertukar menjadi harimau apabila dikehendaki. Ia dikatakan dibantu oleh golongan jin atau syaitan, yang dipelihara bagi tujuan membantu tuannya mempertahankan diri dan juga bagi memudaratkan musuh.

Akuan. Être surnaturel qui devient un esprit protecteur ou prend possession des hommes ; hantu jamuan [esprit à qui l’on fait des offrandes de nourriture ? (ces offrandes ont pour nom jamuan)], qui protège le magicien. Harimau jadian. Le « tigre jadian », également connu sous le nom de « tigre akuan » dans la culture malaise et chez les autochtones de l’archipel, entre autres les Semaï, est un expression qui se réfère à une certaine science occulte permettant à celui qui la pratique de se transformer en tigre à sa volonté. Cette pratique fait intervenir des djinns ou diables, qui protègent le magicien qui s’est fait leur maître et l’aident à vaincre ses ennemis. [Voir également Hantu Beliau.]

Aru-Aru (ارو ٢). Hantu hutan, setan alas.

Aru-Aru. Fantôme de la forêt [sur lequel je n’ai pas plus de détails].

Bajang (باجڠ). Hantu yang berkuku panjang, yang menurut kepercayaan sebagian masyarakat, suka mengganggu anak-anak dan wanita hamil. / Bajang merupakan makhluk setan yang dipuja daripada mayat bayi yang mati semasa lahir. Ia merupakan setan jantan yang sering kali menjelma sebagai kucing. Bajang akan dikawal oleh pemiliknya dan akan disimpan di dalam tabung buluh. Bajang hanya dikeluarkan apabila pemiliknya hendak mengenakan musuhnya. Bajang yang dipelihara itu akan diberi makan telur dan juga susu. Sekiranya tidak dijaga dengan baik dan diberi makan, bajang yang kelaparan itu akan menyerang tuannya. Bajang biasanya perlu diwarisi, dan sekiranya tidak diturunkan kepada waris, tuannya akan menjadi bangkai bernyawa.

Bajang. Fantôme pourvu de longues griffes, qui tourmente les enfants et les femmes enceintes. / Le bajang est le fantôme d’un enfant mort-né de sexe masculin, qui prend souvent la forme d’un chat. Il peut être contrôlé et doit alors être enfermé dans un panier en bambou, dont il ne sort que lorsque son maître veut subjuguer des ennemis. Son maître doit le nourrir d’œufs et de lait, à défaut de quoi le bajang affamé l’attaquera. Un tel bajang serviteur doit être légué en héritage ; le maître qui omettrait cette formalité se condamnerait à devenir un mort-vivant.

Balung (بالوڠ), Balung Bidai. Kononnya hantu bidai merupakan semangat jahat yang tinggal dalam air. Hantu bidai mampu menyerupai tikar, dan akan menggulung dan melemaskan mangsa.

Balung Bidai. Le balung bidai est un esprit maléfique vivant dans l’eau. Il peut prendre la forme d’une natte de sol, cherchant à s’enrouler autour d’une victime pour la suffoquer.

Begu. Hantu hutan (batak).

Begu. Esprit de la forêt, dans les croyances des Bataks.

Blorong. Blorong adalah setan berwujud ular berkepala wanita. Tempatnya biasa dibebatuan, persawahan, atau tepi-tepi sungai yang rimbun, goa. Blorong bukan hanya nyi blorong itu saja tapi blorong adalah jenis setan.

Blorong. Il s’agit d’un démon ayant un corps de serpent et une tête de femme. Il vit d’ordinaire parmi les rochers, dans les rizières ou sur les berges des rivières, denses de végétation, dans les cavernes aussi. Il ne s’agit pas seulement du personnage légendaire Nyi Blorong [également connu sous le nom de Reine de la mer du Sud], mais bien d’une espèce de démon.

Buni, Bunian (بونين). Orang halus yang tinggal di hutan. / Orang bunian adalah sejenis makhluk halus dari wilayah Minangkabau, Sumatera Barat. Istilah orang bunian juga kadang-kadang dikaitkan dengan istilah dewa di Minangkabau, pengertian « dewa » dalam hal ini sedikit berbeda dengan pengertian dewa dalam ajaran Hindu maupun Buddha. « Dewa » dalam istilah Minangkabau berarti sebangsa makhluk halus yang tinggal di wilayah hutan, di rimba, di pinggir bukit, atau di dekat pekuburan. Biasanya bila hari menjelang matahari terbenam di pinggir bukit akan tercium aroma yang biasa dikenal dengan nama « masakan dewa ». Aroma tersebut mirip bau kentang goreng. « Dewa » dalam kepercayaan Minangkabau lebih diasosiasikan sebagai bergender perempuan, yang cantik rupawan, bukan laki-laki seperti persepsi yang umum di kepercayaan lain. Selain itu, masyarakat Minangkabau juga meyakini bahwa ada peristiwa orang hilang disembunikan dewa/orang bunian. Ada juga istilah « orang dipelihara dewa », yang saat bayi telah dilarikan oleh dewa.

Buni, Bunian. Être surnaturel vivant dans la forêt. / Les orang bunian sont une sorte d’esprits de la région de Minangkabau, Sumatra occidental. Le terme bunian est parfois associé à celui de déva, et dans ce cas on entend par « déva » autre chose que dans l’hindouisme et le bouddhisme. Dans le sens qui lui est donné à Minangkabau, « déva » désigne un genre d’êtres surnaturels qui vivent dans les bois ou les forêts, au flanc de collines, ou près des cimetières. D’ordinaire, le soir, quand le soleil disparaît derrière les collines, on respire un certain parfum que l’on appelle la cuisine des dévas, une odeur semblable à celle des pommes de terre frites. Les gens de Minangkabau croient aussi que des personnes peuvent être soustraites à la société des hommes par les dévas/orang bunian, d’où provient l’expression « une personne dont les dévas prennent soin » pour désigner celui ou celle qui a été enlevée par les dévas étant bébé.

Cengkedi (چڠکدي). Hantu (di hutan); pengaruh atau kuasa hantu.

Cengkedi. Esprit (de la forêt) ; influence ou pouvoir des esprits.

Cicir (چيچير). Cicir adalah sosok hantu kebun yang tidak tampak, tetapi akan mengikuti orang yang sedang berjalan sendirian. Hantu ini akan menampilkan kehadirannya dengan bentuk suara mirip suara belalang. Cicir berdiam di pepohonan yang lekatnya dekat rumah.

Cicir. Le cicir est un fantôme des jardins, invisible, qui suit les gens marchant seuls. Il manifeste sa présence par une voix qui ressemble au bruit que font les sauterelles. Il demeure dans les arbres proches de la maison, où, quand il s’y trouve, il est silencieux.

Danyang. Hantu penjaga (rumah, pohon, dsb).

Danyang. Esprit protecteur (d’une maison, d’un arbre, etc.).

Demit (دميت), Dedemit (ددميت), Dedemitan. Makhluk halus yang jahat dan suka mengganggu manusia; roh jahat.

Demit, Dedemit, Dedemitan. Nom d’un esprit maléfique qui aime tourmenter les hommes.

Gedembai (ݢدمباي). Sejenis hantu (barang siapa ditegurnya menjadi batu).

Gedembai. Nom d’un fantôme : ceux à qui il adresse la parole sont transformés en pierres.

Gelembai, Kelembai, Kelambai (کلامباي), Kulambai (کولمباي). Hantu seperti raksasa perempuan berambut merah ; api si gelembai, api kebakaran yang merembet-rembet. Si Gulambai. Sejenis hantu yang menyebabkan rumah terbakar.

Gelembai, Kelembai, Kelambai, Kulambai. Espèce de géante ou d’ogresse aux cheveux rouges ; feu du Gelembai, nom dont on appelle un incendie qui se propage furieusement. Si Gulambai (Gelembai). Sorte de fantôme qui provoque des incendies de maison.

Gelundung Peringis, Glundung Peringis. Setan yang tinggal kepalanya saja yang bulat berbentuk seukuran kepala manusia juga bisa terdapat dibuah kelapa dan tiba-tiba jatuh dan lalu menimbulkan suara seperti orang yang sedang tertawan.

Gelundung Peringis, Glundung Peringis. Nom d’un démon : tête ronde de la forme et de la taille d’une tête humaine, qui peut aussi entrer dans une noix de coco, tombant de son arbre et éclatant de rire. [Le Labrousse donne la définition suivante : « Nom d’un fantôme apparaissant sous la forme d’une tête qui roule en ricanant. » Il connaît également un jurig, qu’il définit comme suit : « Nom d’un fantôme : tête qui roule », sur lequel les informations sont plutôt rares.]

Genderuwo, Genderuwa. Hantu yang konon serupa manusia yang tinggi besar dan berbulu tebal. / Genderuwa adalah sejenis bangsa jin atau makhluk halus yang berwujud manusia mirip kera yang bertubuh besar dan kekar dengan warna kulit hitan kemerahan, tubuhnya ditutupi rambut lebat yang tumbuh di sekujur tubuh. Habitat hunian kegemarannya adalah batu berair, bangunan tua, pohon besar yang teduh atau sudut-sudut yang lembap sepi dan gelap. Menurut mitos, pusat domisili makhluk ini dipercaya berada di daerah hutan seperti Hutan Jati Cagar Alam Dalanya, kecamatan Slogohimo, sekitar 60 km di sebelah timur Wonogiri, dan di wilayah Lemah Putih, Purwosari, Girimulyo di Kulon Progo, sekitar 60 km ke barat Yogyakarta.

Genderuwo, Genderuwa. Créature ressemblant à un homme de taille élevée au corps couvert d’une épaisse fourrure. / Le genderuwa est une espèce de djinn ou d’esprit ayant une apparence anthropoïde, comme celle d’un singe, avec un corps grand et fort, une peau noire tirant sur le rouge, entièrement couverte d’une fourrure épaisse. Selon ce qui en est dit, la principale résidence de cette créature se trouve dans les régions de forêt telles que celle de Hutan Jati Cagar Alam Dalanya, dans le district de Slogohimo (Java), à environ soixante kilomètres à l’est de Wonogiri, ou dans la région de Lemah Putih, Purwosari, Girimulyo, province de Kulon Progo, à environ soixante kilomètres à l’ouest de Yogyakarta.

Hantu Angin. Hantu yang dapat mengeramkan kapal.

Hantu Angin. (Fantôme du vent) Esprit capable de provoquer des naufrages.

Hantu Api, Hantu Suluh. Hantu yang biasa kelihatan pada malam hari berkejar-kejaran dengan suluhnya seperti orang menangkap ikan.

Hantu Api, Hantu Suluh. (Fantôme de feu, fantôme à la torche) Esprit que l’on voit ordinairement chasser ses proies la nuit à l’aide d’une torche ainsi que font les pêcheurs. [Cette description renvoie vraisemblablement à une pratique de pêche nocturne.]

Hantu Belian. Harimau yang sakti.

Hantu Belian. Tigre doué de pouvoirs magiques. [Voir également Harimau Jadian, à l’entrée Akuan. Ces tigres magiques ou tigres-garous ne sont pas sans rappeler le saming (สมิง) de Thaïlande ; voir à ce sujet mon Glossaire thaï.]

Hantu Golek. Hantu yang selalu berguling-guling di tanah.

Hantu Golek. (Fantôme qui roule) Fantôme qui passe son temps à rouler par terre. [Voir Kocong : Hantu Bungkus, sur la nature d’un tel mouvement.]

Hantu Kopek. Kononnya hantu kopek berbentuk seorang wanita yang tua yang suka menyorokkan kanak-kanak kecil yang suka bermain-main di luar rumah semasa waktu maghrib dan malam-malam, dengan cara menyembunyikan mereka di bawah kopek (buah dada) mereka.

Hantu Kopek. (Fantôme mamelu) Ce fantôme qui a l’apparence d’une vieille femme enlève les petits enfants qui jouent dehors à la tombée de la nuit, en les cachant sous ses seins pendants et flasques.

Hantu Pemburu. Hantu yang mempunya rupa anjing.

Hantu Pemburu. (Fantôme chasseur) Fantôme ayant l’apparence d’un chien.

Hantu Raya. Hantu piaraan untuk menjadi pengawal tuannya.

Hantu Raya. (Grand Fantôme) Fantôme domestique [d’un magicien] servant d’augure à son maître.

Hantu Runjung. Hantu yang mula-mula kelihatan kecil, lalu berubah menjadi besar.

Hantu Runjung. Fantôme qui paraît tout petit au début et se met à grandir. [le terme runjung du nom de ce fantôme signifie ordinairement « de forme conique ».]

Haru-Haru. Hantu yang suka menculik orang dan membawanya ke tempat yang sukar dicapai.

Haru-Haru. Fantôme qui enlève les gens et les porte en un lieu difficile d’accès.

Jajar (جاجر), Pejajaran (ڤجاجارن). Setan; hantu (dipakai juga sbg kata untuk memaki-maki). / Makhluk halus yang jahat (seringkali berbentuk harimau, buaya, dsb)

Jajar, Pejajaran. Diable ; fantôme (également employé comme terme d’injure). / Démon  malfaisant (apparaissant souvent sous la forme d’un tigre, d’un crocodile, ou d’une autre espèce d’animal).

Jembalang (جمبالڠ). Hantu tanah yang konon kadang-kadang mewujudkan dirinya sebanding (sbg) lembu, susa, kerbau, dsb. Jembalang tanah. Jembalang tanah merujuk kepada semangat atau makhluk halus yang terdapat dikawasan hutan dara. Jembalang tanah dikatakan berasal daripada urin atau tali pusat bayi yang ditanam di kawasan hutan.

Jembalang. Esprit de la terre qui prend parfois la forme d’un bœuf, d’un cerf, d’un buffle, etc. Jembalang tanah. Nom d’un fantôme hantant la forêt vierge. On dit qu’il naîtrait de l’urine ou du cordon ombilical d’un bébé enterré dans la forêt.

Jenggala (جڠݢالا). Hutan rimba; hantu; hantu hutan.

Jenggala. Forêt vierge ; fantôme ; fantôme de la forêt. [C’est ce mot d’origine sanskrite qui a donné le mot « jungle ».]

Jenglot. Jenglot adalah figur berbentuk manusia yang berukuran kecil (sekitar 10-17 cm), berkulit gelap dengan tekstur kasar (seperti mumi), berwajah seperti tengkorak dan bertaring mencuat, serta memiliki rambut dan kuku yang panjang. Jenglot ditemukan di beberapa wilayah di nusantara, misalnya Jawa, Kalimantan, dan Bali. Jenglot dipercaya memiliki kekuatan mistis dan memakan darah manusia.

Jenglot. Le jenglot est une figurine de forme humaine et de petite taille (entre dix et dix-sept centimètres environ), à la peau noire et de texture rugueuse comme celle des momies, dont le visage ressemble à une tête de mort avec de longues canines sortant de la bouche. Les cheveux et les ongles sont longs. Il existe des jenglots dans plusieurs parties de l’archipel, comme à Java, Kalimantan [Bornéo] et Bali. On croit qu’ils possèdent des pouvoirs mystiques et se nourrissent de sang humain. [D’un point de vue sceptique, ces statuettes, dont on peut trouver des images sur internet, sont un remarquable travail de taxidermiste. La croyance selon laquelle il s’agirait de créatures vivantes, bien que, selon toute apparence, perpétuellement immobiles, est peut-être liée à certaines pratiques occultes appelées jelangkung, ou jailangkung, qui impliquent l’usage de poupées devant servir de support aux esprits que l’on invoque.]

Kemamang (کمامڠ), Kemangmang. Hantu yang konon berupa kepala orang yang menyala kemerah-merahan.

Kemamang, Kemangmang. Fantôme ayant l’apparence d’une tête humaine dans un halo de lumière rouge.

Kemang (کمڠ). Hantu yang dipercayai suka mengganggu bayi.

Kemang. Fantôme qui aime tourmenter les enfants au berceau.

Kocong (کوچوڠ), Pocong (ڤوچوڠ). Hantu yang menyerupai mayat terbungkus kafan. Hantu Bungkus. Hantu yang berupa mayat berbungkus. / Hantu bungkus akan bergerak dengan meloncat seperti hantu cina, atau bergolek.

Kocong, Pocong. Fantôme ayant l’apparence d’un mort enveloppé dans son suaire. Hantu Bungkus. (Fantôme au linceul) Fantôme enveloppé dans son linceul. Il se déplace par petits bonds, comme un fantôme chinois, ou bien en roulant par terre.

Kuntilanak. Hantu yang konon berkelamin perempuan, suka mengambil anak kecil atau mengganggu wanita yang bara saja melahirkan. / Kuntilanak (bahasa melayu: Pontianak atau Puntianak) adalah hantu yang dipercaya berasal dari perempuan hamil yang meninggal dunia atau wanita yang meninggal karena melahirkan dan anak tersebut belum sempat lahir. Mitos ini mirip dengan mitos hantu langsuir yang dikenal di Asie Tenggara, terutama di nusantara Indonesia. Umumnya, kuntilanak digambarkan sebagai wanita cantik berambut panjang dan berbaju panjang warna putih. Dalam cerita rakyat Melayu, sosok kuntilanak digambarkan dalam bentuk wanita cantik dengan punggung berlubang. Kuntilanak sewaktu muncul selalu diiringi harum bunga kemboja. Konon laki-laki yang tidak berhati-hati bisa dibunuh sesudah kuntilanak berubah wujud menjadi penghisap darah. Puntianak (ڤونتيانق), Pontianak. Hantu perempuan, yang suka mengambil anak kecil atau mengganggu orang melahirkan. Langsuir (لڠسوءير). Hantu perempuan yang berbulang punggungnya atau berupa burung elang malam. Sundal Bolong, Sundel Bolong. Hantu dsb berwujud perempuan cantik yang punggungnya bolong (berlubang). / Sundel bolong adalah mitos hantu dari nusantara yang umumnya digambarkan sebagai wanita cantik berambut panjang dan bergaun panjang warna putih yang bolong (« berlubang tembus ») di bagian punggung yang sedikit tertutup rambut panjangnya sehingga organ-organ tubuh bagian perut terlihat.

Kuntilanak. Fantôme féminin qui enlève les enfants en bas âge ou tourmente les femmes qui viennent d’accoucher. / La kuntilanak (pontianak ou puntianak en Malaisie) est le fantôme d’une femme morte alors qu’elle était enceinte ou bien décédée en couches avant que l’enfant ait eu le temps de naître. Ce mythe, semblable à celui de la langsuir, est connu dans toute l’Asie du Sud-Est, particulièrement en Indonésie. En général, la kuntilanak est représentée comme une belle femme aux longs cheveux portant une longue robe blanche. Elle a l’habitude de terroriser les gens des villages en représailles pour leurs injustices. Sa présence s’accompagne du parfum de la fleur de frangipanier. Elle peut tuer les hommes méchants en les vampirisant. Puntianak, Pontianak. Fantôme féminin qui enlève les petits enfants ou tourmente les femmes qui viennent d’accoucher. Langsuir. Fantôme ayant l’apparence d’une femme avec un trou dans le dos ou bien encore d’un certain oiseau de proie (de mœurs nocturnes). Sundal Bolong, Sundel Bolong. Fantôme ayant l’apparence d’une belle femme avec un trou dans le dos. / La sundel bolong est un personnage mythique de l’archipel, généralement représenté comme une belle femme aux cheveux longs portant une longue robe blanche, et qui a un trou dans le dos. Celui-ci, couvert par ses cheveux en partie seulement, laisse voir les organes et les viscères.]

Kurcaci (کورچاچي). Orang halus yang konon kecil-kecil. 2 (orang) yang suka mengganggu.

Kurcaci. Créature surnaturelle, de très petite taille. 2 Personne méchante.

Lawean (لاويان ). Sejenis hantu yang tidak berkepala.

Lawean. Sorte de fantôme décapité.

Leak. Hantu jadi-jadian, konon berupa binatang (kera, burung hantu, dsb) yang diciptakan seseorang dengan jalan memantrai diri. / Dalam mitologi Bali, leak adalah penyihir jahat. Leak hanya bisa dilihat di malam hari oleh para dukun pemburu leak. Di siang hari ia tampak seperti manusia biasa, sedangkan pada malam hari ia berada di kuburan untuk mencari organ-organ dalam tubuh manusia yang digunakannya untuk membuat ramuan sihir. Ramuan sihir itu dapat mengubah bentuk leak menjadi seekor harimau, kera, babi atau menjadi seperti Rangda. Bila perlu ia juga dapat mengambil organ dari orang hidup. Leak semacam setan yang menakutkan. Diceritakan juga bahwa leak dapat berupa kepala manusia sengan organ-organ yang masih menggantung di kepala tersebut. Leak dikatakan dapat terbang untuk mencari wanita hamil, untuk kemudian menghisap darah bayi yang masih di kandungan. Menurut kepercayaan orang Bali, leak adalah manusia biasa yang mempraktekkan sihir jahat dan membutuhkan darah embrio agar dapat hidup. Dikatakan juga bahwa leak dapat mengubah diri menjadi babi atau bola api, sedangkan bentuk leak yang sesungguhnya memiliki lidah yang panjang dan gigi yang tajam. Apabila seseorang menusuk leher leak dari bawah ke arah kepala pada saat kepalanya terpisah dari tubuhnya, maka leak tidak dapat bersatu kembali dengan tubuhnya. Jika kepala tersebut terpisah pada jangka waktu tertentu, maka leak akan mati. Kuyang. Hantu perempuan yang menurut kepercayaan orang Kalimantan Timur, pada malam hari kepala dan isi perutnya dapat terbang, mengisap darah orang hamil atau orang yang baru melahirkan. Penangalan, Penanggalan (ڤنڠݢلن). Hantu yang kononnya dapat terbang dan tali perutnya keluar berjela-jela. / Hantu Penanggalan atau juga dikenali sebagai hantu tengelong di negeri Kedah atau balan-balan di Sabah, merujuk kepada seseorang, biasanya wanita, yang menuntut ilmu hitam bagi sesuatu kepentingan. Mereka yang menuntut ilmu ini mampu menceraikan kepala dengan badan mereka dan kepala mereka mampu terbang dengan tali perut terurai-urai. Darah yang menitik dari tali perut mereka dipercayai berbisa dan akan menyebabkan kudis kepada mereka yang terkena.

Leak. Démon domestique, ayant la forme d’un animal (singe, chouette, etc.), créé à l’aide de formules magiques. / Dans les mythes de Bali, le leak est un fantôme sorcier. Il ne peut être vu, la nuit, que par les magiciens chasseurs de leak. Dans la journée, il a l’apparence d’un homme ordinaire, mais quand le soir tombe il rôde dans les cimetières à la recherche d’organes, avec lesquels il prépare des potions magiques qui lui permettent entre autres de se transformer en tigre, singe, cochon, ou de prendre l’aspect de Rangda [la reine des leak, une sorte de déesse Kali balinaise]. Si nécessaire, il peut également prélever des organes sur les vivants. Le leak est une sorte de démon effroyable. On raconte aussi qu’il peut avoir l’apparence d’une tête d’où pendent les organes, capable de voler, ce qu’il fait la nuit à la recherche de femmes enceintes pour boire le sang de l’enfant qui est dans leur ventre. Selon les Balinais, le leak est un homme qui pratique la magie noire et a besoin de sang d’embryon pour vivre. On raconte aussi qu’il peut se transformer en cochon ou en boule de feu, tandis que, sous sa véritable apparence, il a une langue allongée et des dents tranchantes. Kuyang. Femme fantôme, dans les croyances des populations de Kalimantan [ou Bornéo] et du Timor, dont la tête, de laquelle pendent les entrailles, peut voler, et qui boit le sang des femmes enceintes ou venant d’accoucher. Penangalan, Penanggalan. Fantôme volant, avec les intestins apparents et pendants. / Le terme penanggalang, ou encore tengelong dans le Kedah, balan-balan dans le Sabah, désigne une personne, en général une femme, qui pratique une certaine forme de magie noire. Ceux qui possèdent cette connaissance peuvent détacher leur tête de leur corps : celle-ci est alors capable de voler dans les airs, avec les viscères qui pendent. Le sang qui en tombe est dit être un poison provoquant une gale affreuse chez ceux qui en sont touchés. [Ce fantôme particulièrement spectaculaire sous son aspect de tête volante existe également dans d’autres pays d’Asie du Sud-Est ; c’est le cas en Thaïlande, où il est connu sous le nom de krasseu (กระสือ). Voir à ce sujet mon Glossaire thaï.]

Leluhur (للوهور). Leluhur adalah roh-roh atau hantu-hantu dari orang tua dan nenek moyang, yang terus menjaga keturunannya.

Leluhur. Les leluhur sont les mânes, esprits ou fantômes des ancêtres, qui continuent de veiller sur leur descendance.

Lelembut. Lelembut adalah hantu berupa roh orang lain yang sudah meninggal yang membantu dhanyang [danyang] dan dhemit [demit] dalam menjalankan tugas berat mereka. Lelembut akan menampakkan diri dalam kondisi marah atau baik.

Lelembut. Le lelembut est l’esprit d’un défunt qui peut servir de danyang [voir ce mot] ou de demit [voir ce mot ; il faut ici l’entendre au sens de démon domestique] pour les tâches pénibles. Il peut toutefois se montrer bien disposé ou mal disposé.

Mambang (ممبڠ), Membang. Makhluk halus yang menurut kepercayaan sebagian orang membisanakan manusia (bermacam-macam warnanya, ada yang kuning, merah, hitam, dsb dan disebut juga menurut tempatnya) : mambang segara, mambang tali arus.

Mambang, Membang. Être surnaturel qui, selon la croyance de certains, est un grand massacreur d’êtres humains. Il est de couleurs variées, jaune, rouge, noir, etc., et est nommé en fonction de son habitat : mambang des mers, mambang des cours d’eau… [Le Labrousse donne la définition suivante : « Fantôme à peau couleur de soleil couchant ». Selon d’autres, il s’agit d’une personnification du soleil couchant.]

Maru (مارو). Sejenis hantu yang suka mengganggu orang.

Maru. Sorte de fantôme tourmenteur des hommes.

Memedi (ممدي). (Jawa) Makhluk halus, hantu. Memedi Usus. Memedi usus adalah hantu berupa bentangan usus manusia yang akan melilit kaki orang yang sedang melintas di jalan. Ia biasanya melintang di jalan untuk menunggu mangsa. Orang yang kebetulan terlilit oleh Memedi usus, selain karena memang kakinya terlilit, terasa berat dan kesulitan berjalan atau berlari.

Memedi. Autre nom générique, à Java, pour les fantômes (en plus de hantu). Memedi Usus. (Fantôme-viscères) Fantôme ayant l’apparence d’un paquet d’intestins humains et qui a pour habitude d’enserrer les pieds de ceux qui passent à côté de lui. Il se place sur les chemins dans l’attente de victimes. La personne dont les pieds sont ainsi entravés éprouve les plus grandes difficultés à courir ou même simplement à marcher.

Ngeang-ngeang, Ngiang-ngiang, Si ngiang-ngiang, Hantu Kangkung Ngeang-Ngeang. Hantu yang berasal dari nyawa janin manusia yang mati dalam perut ibunya ketika hendak lahir. Ngeang. Hantu ini biasanya cuma berbunyi anak bayi menangis, yang biasa terdengar di bawah pohon bambu, pohon besar dll. Hantu ini dipercaya berasal dari anak perzinaan yang digugurkan.

Ngeang-ngeang, Ngiang-ngiang, Si ngiang-ngiang, Hantu Kangkung Ngeang-Ngeang. Fantôme de fœtus humain mort dans le ventre de sa mère quand il était sur le point de naître. Ngeang. Ce fantôme n’a d’autre voix que celle d’un bébé qui pleure. On l’entend le plus souvent sous certaines espèces d’arbres, en particulier le hêtre, ou dans les bambouseraies. On croit qu’il s’agit d’un enfant de l’adultère, qui a été assassiné [sous-entendu par ses parents].

Onom. Siluman.

Pelesit (ڤلسيت), Palasik. Hantu yang konon gemar sekali mengisap darah orang perempuan yang baru beranak dan darah anak yang baru lahir atau masih kecil sekali (kepercayaan lama); pelesit bangkai, hantu yang konon gemar sekali mengisap darah mayat anak-anak yang baru dikuburkan; pelesit hidung, hantu yang konon dapat mengirimban kepalanya saja ke rumah orang perempuan yang baru beranak untuk mengisap darah perempuan itu. / Pelesit (bahasa Minangkabau: Palasik) menurut cerita, legenda atau kepercayaan orang Minangkabau dan Melayu adalah sejenis makhluk gaib. Menurut kepercayaan Minangkabau pelesit bukanlah hantu tetapi manusia yang memiliki ilmu hitam tingkat tinggi. Pelesit sangat ditakuti oleh ibu-ibu di Minangkabau yang memiliki balita karena makanan pelesit adalah anak bayi, baik yang masih dalam kandungan ataupun yang sudah mati (dikubur), tergantung dari sejenis pelesit tersebut. Ilmu pelesit dipercayai sifatnya turun-temurun. Apabila orang tuanya adalah seorang pelesit maka anaknya pun akan jadi pelesit. Pada umumnya pelesit berkeja dengan melepaskan kepalanya. Ada yang badannya yang berjalan mencari makan dan ada pula yang kepalanya yang melayang-layang mencari makan.

Pelesit, Palasik. Fantôme dont on dit qu’il se nourrit du sang des femmes venant d’accoucher et des enfants qui viennent de naître ou sont encore en très bas âge ; palasik nécrophage, qui se repaît du sang de cadavres d’enfants à peine enterrés ; palasik à tête volante, qui peut envoyer sa tête dans les maisons où des femmes viennent d’accoucher, afin de les vampiriser. [Voir Leak et les autres termes associés] / Le pelesit, dans les légendes de Minangkabau et de Malaisie, est une espèce de créature surnaturelle. Selon les croyances en vigueur à Minangkabau, cependant, il ne s’agit pas d’un fantôme mais d’un être humain versé dans les pratiques occultes. À Minangkabau, le pelesit est très craint des mères d’enfants en bas âge, car il fait sa nourriture de ceux-ci, de même que d’enfants encore dans le ventre de leur mère, ou d’enfants morts très tôt et qu’il va chercher dans la tombe, selon le genre de pelesit auquel on a affaire. L’« art » occulte du pelesit se transmet de père en fils ; celui qui est pelesit aura des enfants qui le deviendront. En général, le pelesit agit en détachant sa tête de son corps. Il y en a dont c’est le corps qui va chercher sa nourriture, d’autres dont c’est la tête, qui se met à voler en quête de proies.

Penjaga (ڤنجاݢا), Penunggu (ڤنوڠݢو). Hantu atau roh yang menunggu atau mendiami suatu tempat.

Penjaga, Penunggu. Fantôme ou esprit qui hante ou protège un lieu particulier. Ex. Penunggu Istana, le fantôme du palais (titre d’un film).

Polong (ڤولوڠ). Hantu atau roh yang suka mengganggu orang (menyebabkan penyakit dsb) 2 Penyakit saraf yang disebabkanoleh guna-guna.

Polong. 1 Fantôme ou apparition maléfique qui aime tourmenter les gens (par exemple en causant des maladies). 2 Maladie nerveuse provoquée par magie noire.

Puaka (ڤواک). Demit (hantu penunggu): puaka air, puaka tanah, puaka hutan, dsb. / Hantu puaka merujuk kepada sejenis makhluk halus kemungkinannya dari golongan jin/syaitan, yang dikatakan sering berkeliaran bersama-sama cuaca buruk.

Puaka. Demit [voir ce mot] (fantôme penunggu [voir ce mot à Penjaga]). / Ce mot désigne une sorte d’esprit, probablement de la famille des djinns, dont on dit qu’il erre surtout par mauvais temps.

Pukang-Pukang. Hantu yang hanya tampak kakinya saja.

Pukang-Pukang. Fantôme dont seuls les pieds sont visibles.

Sadin (سادين). Hantu air yang konon berkepala seperti anjing dan bercakar seperti buaya.

Sadin. Créature marine ayant une tête semblable à celle d’un chien et des griffes de crocodile.

Serindai (سرينداي). Hantu air yang konon suka mengganggu orang perempuan.

Serindai. Esprit de l’eau qui, croit-on, s’en prend aux femmes.

Siluman (سيلومن). Makhluk halus yang sering merampakkan diri sebagai manusia atau binatang. / Siluman adalah makhluk halus yang tinggal dalam komunitas dan menempati suatu tempat. Mereka melakukan aktivitas kehidupan sehari-hari layaknya manusia biasa. Siluman dapat berasal dari manusia biasa yang kemudian meninggalkan alam kasar atau setelah orang meninggal ruhnya masuk dalam masyarakat itu, atau memang sudah merupakan makhluk halus sejak awalnya. Pertemuan antara manusia dengan siluman seringkali menjadi bagian dari cerita-cerita misteri.

Siluman. Être surnaturel qui se montre le plus souvent sous forme humaine ou animale. / Les siluman sont des esprits vivant ensemble dans un lieu qui leur est propre. Ils remplissent les devoirs de leur vie quotidienne comme des hommes ordinaires. Ce peut être des hommes qui ont quitté le monde matériel ou sont entrés dans cette communauté après la mort, ou bien ce sont des esprits depuis le début. Les rencontres entre hommes et siluman sont le sujet de nombreuses histoires fantastiques.

Suangi (سواڠي), Suanggi. 1 Hantu yang jahat. 2 Dukun yang bekerja dengan pertolongan orang halus.

Suangi, Suanggi. 1 Fantôme malfaisant. 2 Sorcier (guérisseur) qui agit avec l’assistance des esprits.

Tuyul, Toyol (تويول). Makhluk halus yang konon berupa bocah berkepala gundul, dapat diperintah oleh orang yang memeliharanya untuk mencuri uang dsb.

Tuyul, Toyol. Être surnaturel qui, croit-on, a l’apparence d’un jeune garçon au crâne chauve et peut être commandé, par la personne qui prend soin de lui, par exemple à voler de l’argent.

Wewe, Wewegombel, Kalong Wewe. Wewe gombel atau juga Nenek Gombel adalah sebuah istilah dalam tradisi Jawa yang berarti roh jahat atau hantu yang suka menculik anak-anak, tapi tidak mencelakainya. Konon anak yang diculik biasanya anak-anak yang ditelantarkan dan diabaikan oleh orang tuanya. Wewe Gombel biasanya akan menakut-nakuti orang tua si anak atas sikap dan perlakuannya kepada anaknya sampai mereka sadar. Bila mereka telah sadar, Wewe Gombel akan mengembalikan anaknya.

Wewe, Wewegombel, Kalong Wewe. Le nom de Wewe Gombel, ou encore Nenek Gombel, désigne, dans la tradition javanaise, un esprit ou fantôme qui enlève les enfants mais ne leur fait aucun mal. Les enfants qu’elle enlève sont en général des enfants négligés par leurs parents. Il cherche ainsi à effrayer ces derniers pour leur faire prendre conscience de leur comportement indigne. Quand ils en sont devenus conscients, il leur rend leur enfant.

Glossaire n° 2 voir ici / Logat kedua di sini.

Si vous êtes intéressé(e) par l’Indonésie, la langue et la culture indonésiennes, n’hésitez pas à visiter le site de l’Association franco-indonésienne (AFI) “Pasar Malam” pour connaître ses activités.

Glossaire thaï (Contribution à l’étude des croyances et pratiques en Thaïlande)

En tant que poète, je suis attiré par les aspects de cultures étrangères, légendes, magie, sciences occultes, qui entrent, du point de vue rationaliste, dans la rubrique des superstitions. Eu égard à l’amour-propre, j’aurais cependant trop de scrupules à n’y voir qu’un passe-temps de collectionneur, qui accumule les micrologies ethnographiques comme d’autres, de manière moins pédante, rapportent de leurs excursions touristiques les productions de l’art local qu’ils sont vivement sollicités d’admirer à chacune de leurs étapes. Qui plus est, en tant que philosophe (ce n’est pas être présomptueux que de se dire philosophe, à savoir de prétendre, non pas d’avoir trouvé la sagesse, mais de la rechercher, car, selon l’étymologie, et non selon les titres, qui n’est pas philosophe ?), je suis toujours tenté de rejeter tout cela dans le domaine des fables puériles et je dissimule mal mon impatience pour les recherches du poète. Le poète irrite le philosophe, le philosophe paralyse le poète.

Fables puériles, car ne sommes-nous pas au temps de la Religion dans les limites de la simple raison? Les croyants méprisent ou affectent de mépriser les exorcismes et les divinations de leurs églises à des époques anciennes et révolues, ils sont les premiers à blâmer ces superstitions, qui seraient leur religion mal entendue et dévoyée. Le surnaturel a disparu ou est devenu abstrait, les rituels sont dépourvus de valeur intrinsèque, arbitraires, la loi morale s’est dégagée du pittoresque et règne dans l’air pur des finalités dernières de l’humanité. Le besoin de la raison, et ce sentiment de l’absurde dont parlait déjà Kant pour s’opposer aux conclusions du matérialisme, qui donnèrent l’impulsion à sa philosophie pratique, disposent notre temps et les temps à venir en faveur de l’avènement d’une religion universelle purement morale.

Or, si Kant propose le christianisme comme étant, à sa connaissance, la religion la plus appropriée pour, une fois dépouillée de son ritualisme, de son surnaturalisme dogmatique et de ses superstitions, servir de religion universelle ainsi entendue, il s’en faut de beaucoup que le bouddhisme puisse être sans plus de considération écarté du cercle des prétendants légitimes à ce titre. L’importance que ce dernier attache à la conscience individuelle, son indifférence relative aux rites et aux dogmes, sa tolérance sont bien connus de nous et le désignent naturellement à l’accomplissement d’un tel destin. Admettre cette possibilité reviendrait toutefois à considérer comme hasardés des pans entiers du criticisme kantien dans sa dimension pratique (par exemple quant au fait que le besoin de la raison évoqué plus haut implique le postulat d’un Être suprême créateur du monde).

Le présent glossaire a pour objet d’éclairer quelques aspects d’une culture nationale bouddhiste. Il apporte, concernant le bouddhisme, un démenti apparent au paragraphe précédent, mais il est parfois bon, avant de mobiliser l’ensemble de ses ressources intellectuelles dans la défense d’une cause, de ne rien négliger pour exposer tout ce qui peut sembler la desservir, car c’est l’indice d’une conviction loyale et sereine.

Mes principales sources sont le dictionnaire en ligne Longdo, qui réunit plusieurs lexiques sous un même moteur de recherche, le dictionnaire thaï-français de Praewpayom Booyapaluk, et le dictionnaire thaï-anglais-allemand de Josef Rohrer.

Il n’existe pas de transcription unique du thaï. Je recours ici à une transcription personnelle simplifiée, la plus phonétique possible (ainsi, “eu” se lira comme dans “feu” en français, etc.).

Glossaire

กระสือ. ผีชนิดหนึ่งที่ถือว่าเข้าสิงในตัวผู้หญิง ชอบกินของโสโครก, คู่กับกระหัง ซึ่งเข้าสิงในต้วผู้ชาย.
มักออกหากินกลางดืนและไปแต่หัวกับตับไตไส้พุง ส่วนร่างกายคงทิ้งไว้ที่บ้าน เวลาไปจะเห็นเป็นดวงไฟดวงโตมีแสงสีเขียวเรืองวามๆ.
Krasseu. Fantôme qui prend possession du corps d’une femme et aime à se repaître d’immondices. Elle fait la paire avec le krahang, qui prend le corps d’un homme. Le plus souvent, elle sort la nuit pour se nourrir, elle a alors l’aspect d’une tête volante d’où pendent les viscères ; les autres parties de son corps restent où elle réside. Elle a parfois l’apparence d’une grosse boule de feu de couleur verte.

สมิง. เสือที่เชื่อวา่เดิมเป็นคนที่มีวิชาอาคมแก่กล้าแล้วต่อมาสามารถจำแลงร่างเป็นเสือใด้ หรือเสือที่กินคนมากๆ เข้า เชื่อกันว่าวิญญาณคนตายเข้าสิง ต่อมา สามารถจำแลงร่างเป็นคนได้.
Saming. Tigre dont on pense qu’il a été un habile magicien ayant le pouvoir de se transformer en cet animal, ou bien : tigre qui a dévoré de nombreux hommes, dont les esprits viennent alors le hanter de sorte qu’il est capable de prendre une apparence humaine.

ผีปอบ, ปอบ. ผีชนิดหนึ่งเชื่อกันว่าอยู่ในตัวคน กินตับไตไส้พุงจนหมด แล้ว ออกมาไปคนนั้นก็ตาย.
Pipop ou Pop. Fantôme qui entre dans le corps des gens pour leur dévorer les entrailles. Quand il ne lui reste rien à manger, il quitte le cadavre.

กองกอย. ผีชนิดหนึ่ง เชื่อกันว่ามีตีนเดียว ไม่มีสะบ้าหัวเข่า จึงต้องเดินเขย่งเกงกอย ชอบออกมาดูดเลือดที่ห้วแม่เท้าของคนที่นอนหลับพักแรมในป่า.
Kong-koï. Fantôme vampirique n’ayant qu’un pied et pas de rotule si bien qu’il doit marcher sur la pointe de son pied unique. Il a l’habitude de sucer le sang de ceux qui passent la nuit en forêt, par le gros orteil.

ฉมบ, ชมบ, ทมบ. ผีผู้หญิงที่ตายในป่า และสิงอยู่ในบริเวณที่ตาย มีรูปเห็นเป็นเงาๆ แต่ไม่ทำอันตรายใคร.
Chamop ou Tamop. Fantôme d’une femme morte en forêt et qui hante les environs du lieu de sa mort. Son apparence est floue, relativement indistincte. Elle n’attaque personne.

เวตาล. ผีจำพวกหนึ่ง ชอบสิงอยู่ในป่าช้า, นักปราชญ์ที่ไม่ได้ถ่ายวิชาให้ใครตายไปแล้ว เป็นผีชนิดนี้.
Wétann. Fantôme qui hante les cimetières. Les sages qui meurent sans avoir transmis leur savoir deviennent des fantômes de ce type. (Du sanskrit vetala)

ผีนางรำ. นางรำคืหญิงผู้แสดงการร่ายรำ.
Pi-nang-ram. Fantôme d’une danseuse traditionnelle thaïe.

โขมด. ชื่อผีชนิดหนึ่งเป็นผีป่า จะเห็นเป็นแสงเรืองวาวเวลากลางดืน.
Komott. Fantôme de la forêt qui apparaît sous l’aspect d’une vive lumière dans la nuit ; feu-follet.

เบื้อ. สัตว์ในนิยายเล่ากันว่ามีรูปร่างคล้ายคน แต่ไม่มีสะบ้าหัวเข่า พูดไม่ได้ มีคนเมือนลิง พบในป่าทางภาคอีสานของไทย.
Beu-a. Animal légendaire dont il est dit qu’il aurait une apparence semblable à celle d’un homme, à ceci près qu’il n’a pas de rotules et est couvert de poils comme un singe. Il ne parle pas. On le rencontre (sic) dans les forêts du nord-est de la Thaïlande.
(Les adeptes de la cryptozoologie ont-ils répertorié, et recherchent-ils, cette variété tropicale du Yéti ?)

แมววิเชียรมาศ.
Méo-wichian-matt. Le chat siamois est le “chat diamant et or”, l’or et le diamant étant désignés, qui plus est, par leurs noms poétiques et non par leurs noms courants. Un beau nom pour un bel animal.

เหล็กไหล. โลหะชนิดหนึ่งเชื่อกันว่าเอาไฟเทียนลนก็ไหลย้อยออกได้.
Lék-laï. Type de métal susceptible de fondre à la flamme d’une bougie.
La définition est un peu sommaire et pourrait désigner un vulgaire alliage de plomb. Il s’agit en fait d’un métal magique, dont les bonzes versés dans la pratique alchimique font des amulettes. Cette pratique est si répandue qu’un film est sorti, il n’y a pas longtemps, sur L’homme lék-laï, un super-héros tout ce qu’il y a de moderne qui bénéficie des pouvoirs de ce métal (titre anglais du film: Mercury Man).

หุ่นพยนต์. รูปที่ผู้ทรงวิทยาคมเอาวัตถุมาผูกขึ้นแล้วเสกเป่า ให้เป็นเหมือนรูปที่มีชีวิต.
Houn-payonn. Figure ou figurine à laquelle ont donné vie des incantations ; golem.

กระบี่กระบอง. ชอื่การเล่นชนิดหนึ่ง ต่อสู้กันด้วยกระบี่และกระบอง.
Krabi-krabong. Art martial traditionnel pratiqué avec des épées et des bâtons.

เกมสู์มังกรน้อยพ่นฟองบู่มๆ.
Mangkonn-noï-ponn-fong-boum-boum. Petits dragons soufflent des bulles boum boum (Bubble Bobble). (Pfff…)

กิ้งก่ายักษ์. ไดโนเสาร์
King-ka-yak. Ce mot, qui signifie littéralement “caméléon géant” ou “dragon géant” (ou bien encore “dragon-yaksa”) et qui a été donné à un type de reptile existant, peut aussi servir à désigner les dinosaures. La langue islandaise recourt à un système comparable : risaeðla veut dire “lézard géant”. Il s’agit dans les deux cas, plutôt que de recourir au grec (“lézard terrible”), de créer le terme à partir du lexique national.
En thaï, on a procédé de cette manière à partir du sanskrit/pali pour toute une série d’inventions occidentales ; de même que “téléphone”, “microscope” etc. sont des mots communs aux langues européennes qui dérivent du grec, leurs équivalents dérivant du sanskrit/pali sont communs à plusieurs langues d’Asie du Sud-Est, le thaï, le khmer, sans doute d’autres. Cette méthode est tombée en désuétude à la fois en Europe et en Asie du Sud-Est. L’usage de l’anglais s’est banalisé, et le terme le plus courant aujourd’hui pour désigner en thaï un dinosaure, peut-être aussi en raison de l’autre sens de king-ka-yak signalé plus haut, est la pure et simple transcription du mot anglais : “daïnosao” ไดโนเสาร้.

รักยม. ของขลังอย่างหนึ่ง เป็นรูปตุ๊กตาเด็กเล็ก ๒ ตัว ทำด้วยไม้รักและไม้มะยม เชื่อว่าทำให้เกิดเมตตามหานิยม.
Rak-yom. Amulette ayant l’apparence d’un petit enfant à deux têtes, en bois d’arbre à laque et de groseillier à maquereau, et qui a le pouvoir de faire aimer passionnément celui qui la porte.
Je subodore un ou plusieurs jeux de mots dans l’affaire. Le nom de l’arbre à laque est maï-rak, c’est-à-dire “bois d’amour”. Le groseillier à maquereau se nomme maï-mayom. On trouve dans le nom de l’amulette, en plus de rak (amour), yom, qui peut signifier jumeau, d’où les deux têtes de la figurine. Il existe aussi un bois maï-yom.
Enfin, j’ai traduit le pouvoir de cette amulette en interprétant le texte d’après ce que je crois savoir de son usage (superstitieux) parmi la population, mais à vrai dire le texte est assez peu explicite et pourrait aussi vouloir dire que cette amulette aide celui qui la porte à pratiquer l’amour du prochain…

ลูกกรอก. ลูกคนหรือลูกสัตว์มีแมวเป็นต้นที่ตายตั้งแต่อยู่ในครรภ์หรือในท้อง มีร่างกายครบบริบูรณ์ แต่ขนาดเล็ก เชื่อกันว่าจะให้คุณแก่เจ้าของ หรือบางทีก็ใช้เป็นเครื่องรางของขลัง.
Louk-krok. Fœtus humain ou animal, notamment de chat, mort dans le ventre de sa mère. Le corps est complet mais de petite taille. On croit qu’il apporte des bénédictions à celui qui le possède et peut parfois servir d’amulette.

ปลัดขิก, ขิก. รูปจำลองอวัยวะเพศชาย มักทำด้วยไม้ ใช้เป็นเครื่องรางของขล้ง.
Palatt-kik ou Kik. Image de phallus en bois servant d’amulette.
(D’où le français kiki ? Pfff…)

ตะกรุด. เครื่องรางอย่างหนึ่ง ทำด้วยโลหะหรือใบลานเป็นต้น โดยปรกดีลงคาถาอาคม แล้วม้วนเป็นรู้ปกลมยาวและกลวง.
Takroutt. Amulette cylindrique en métal ou en parchemin inscrite de formules magiques.

ลูกอม. ลูกกลมๆ ทำด้วยของต่างๆ ใช้อมเป็นเครื่องราง.
Louk-om. Bille pouvant être composée de matériaux divers et qui, placée dans la bouche, sert d’amulette.
On donne aussi ce nom aux bonbons de forme ronde.

ฮวน. ๑ ป่าเถื่อน ๒ คำจีนในไทยเรียกหมายถึงคนไทย.
Huann. 1. Non civilisé. 2 Terme emprunté au chinois et servant à désigner les Thaïs (ce que je comprends comme étant un terme dont les Chinois de Thaïlande se servent pour désigner les Thaïs).
L’Occidental qui a l’idée d’apprendre le thaï ne doit pas s’attendre à ce que sa démarche suscite de l’intérêt en Thaïlande même. S’il prend des cours auprès d’une société privée à Bangkok, ses enseignants seront à coup sûr des Sino-Thaïs, et il s’entendra peut-être demander candidement, comme à moi-même, pourquoi il n’apprend pas plutôt le chinois. Les vendeurs de rue, chauffeurs de taxi et autres viennent pour la plupart de la campagne et n’ont pas comme langue maternelle le thaï, mais un dialecte lao, khmer, issan… S’il parle à des bonzes, ils l’inviteront à se plonger dans l’étude du pali, la langue sacrée du bouddhisme théravada, dans laquelle ils sont tous versés et qu’ils enseignent. Vous êtes prévenus.

อั้งยี่. สมาคมลับของชาวจีน.
Ang-yi. Société secrète chinoise.

ก๊ก. โยงใยของสมาคมลับ.
Kok. Réseau, connections d’une société secrète.
P. Boonyapaluk donne de ce mot les définitions suivantes: “association, bande, cabale, clan, clan chinois, clique”.

จ๊อย.
Tioï. Unité d’opium, valant 1,6 kilogramme (P. Boonyapaluk).

สาธุการ. ชื่อเพลงหน้าพาทย์ที่สำคัญยิ่ง ใช้บรรเลงในพิธีกรรมเมื่อบูชาหรืออัญเชิญพระรัตนตรัย เทพยดา สิ่งศักดิ์สิทธิ์ และใช้เพื่อแสดงกิริยาน้อมไหว้.
Satou-kann. Musique cérémonielle très importante jouée pour appeler la propitiation des Trois Joyaux (Bouddha-Dharma-Sangha), des divinités, des objets sacrés, exprimant une salutation polie et déférente.
On peut en écouter sur YouTube (copier/coller le mot thaï ci-dessus), et c’est plutôt rébarbatif.

เจโตปริยญาณ. รู้จักกำหนดใจผู้อื่น.
Tié-to-pariya-yann. Connaissance des pensées et intentions d’autrui.
Le témoignage d’un cas de lecture mentale de pensées par un bonze, d’origine occidentale, vivant en Thaïlande est donné par l’écrivain italien Arnaldo Fraccaroli dans son récit de voyage Il Budda di smeraldo (Mondadori 1935, p. 215). En l’occurrence, ce bonze put connaître mentalement et dire le nom de son interlocuteur dont il n’avait jamais entendu parler et qu’il voyait pour la première fois. Interrogé sur la manière dont cela pouvait être possible, il répondit que ce nom lui était venu à l’esprit spontanément, dans un éclair d’inspiration.

บุพเพนิวาสานุสติญาณ. ความรู้เป็นเครื่องระลึกได้ถึง ขันธ์ที่อาศัยอยู่ในก่อน, การระลึกชาติได้.
Boup-péniwassanoutsa-tiyann. Connaissance de ce que l’on a été et où l’on a vécu dans ses vies antérieures, connaissance de ses vies antérieures.
Ce qui se traduit parfois par rétrocognition.

บุพเพสันนิวาส. การเคยเป็นเนื้อคู่กัน, การเคยอยู่ร่วมกันในชาติก่อน.
Boup-péssan-niwatt. Le fait de s’être aimés dans une vie passée, le fait d’avoir été unis dans une vie antérieure.

อพพะ. ชื่อจำนวนนับอย่างสูง เท่ากับโกฏิยกกำลัง ๑๑.
Apapa. Nombre de valeur élevée, égal à dix millions à la puissance onze.

อักเษาหิณี. จำนวนนับอย่างสูง คือ ๑ มีศูนย์ตาม ๔๒ ตัว.
Aksaohini. Nombre élevé: un suivi de quarante-deux zéros.
Ce sont deux exemples des connaissances numériques héritées de l’antique culture sanskrite par les civilisations du bouddhisme théravada. Les nombres élevés permettaient notamment de computer la valeur des cycles du temps. D’après M. Eliade, la durée de vie de Brahma est de 311.000.000.000.000 d’années (veille et sommeil), ce qui est encore peu relativement à la valeur d’aksao-hini.

ชยกุญชร. ช้างสึก.
Chaï-koun-chonn. Éléphant de guerre.
Les éléphants de guerre nous sont connus par les récits de Quinte-Curce et d’autres sur les conquêtes d’Alexandre et ses batailles contres les armées de l’Inde. Ils sont un élément familier de l’histoire de l’Asie du Sud-Est.

โจมทัพ. ชื่อช้างศึกพวกหนึ่ง มีหน้าทีเข้าโจมตีข้าศึก.
Tiom-tap. Bataillon d’éléphants de guerre, dont la fonction était de charger contre l’ennemi.

ปรวด. หมอช้าง.
Prouatt. Médecin pour éléphants.

หมอเฒ่า. ผู้มีความรู้ทางคชศาสตร์ และเป็นหัวหน้าในการจับช้าง.
Mo-tao. Personne versée dans la connaissance des éléphants (un champ d’étude à part entière nommé kok-satt, คชศาสตร์) et experte dans le domaine de leur capture (pour domestication).
Il existe une littérature rituelle adressée aux éléphants ainsi capturés, par laquelle on s’excuse, dans des poèmes, de les éloigner de leur forêt natale, tout en dépeignant les avantages et les douceurs de la vie au milieu des hommes (les éléphants de guerre n’existent plus).

ช้างน้ำ. สัตว์ในนิยาย มีรูปร่างเหมือนช้าง มีงวงและงาคล้ายช้าง หางเป็นปลา.
Chang-nam. “Éléphant des eaux” : animal légendaire qui a le corps d’un éléphant, une trompe et des défenses comme celles de l’éléphant, et une queue de poisson.

รังควาน. ๑ ผีตายร้ายที่สิงอยู่ในกายคนใด้ ๒ ผีที่ประจำช้างป่า.
Rang-kwann. 1. Fantôme malfaisant qui peut entrer dans le corps des gens. 2 Esprit attaché à un éléphant sauvage (d’où, je pense, certaines connaissances occultes exigées, à l’origine, du mo-tao, voir supra, comme l’indique déjà son nom, qui comporte le terme หมอ “mo”, souvent traduit par “guérisseur” et qui s’emploie en général pour toute personne disposant de pouvoirs occultes : astrologues/mo-dou, exorcistes/mo-pi…).

Septembre 2013

Si vous êtes intéressé(e) par la Thaïlande, la langue et la culture thaïes, n’hésitez pas à visiter le site de l’Association culturelle franco-thaïe (ACFT), pour connaître ses activités.

Couverture du magazine Mè-Nak / แม่นาค

Couverture du magazine Mè-Nak / แม่นาค

Voir aussi le Glossaire de l’occulte malais

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer