Kant et Schopenhauer : une bibliographie fasciste

Toute bibliographie sur Kant a ses nationaux-socialistes : Alfred Baeumler, Gottfried Martin, Martin Heidegger (le moins connu d’entre eux)… (Pensées XLIII) (Heidegger est le philosophe des trois cités le plus connu mais le nazi le moins connu des trois, vous voyez ce que je veux dire.)

La présente bibliographie ne saurait en aucun cas prétendre à l’exhaustivité, et ce pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, la pensée de Kant et celle de Schopenhauer sont discutées dans toutes sortes d’ouvrages, y compris de fiction, par exemple Les Déracinés de Maurice Barrès, avec son personnage de professeur kantien entouré de disciples, ou encore Martin Eden de Jack London, où le personnage éponyme rejette la « métaphysique médiévale » de Kant pour sa formation intellectuelle. Le champ d’une bibliographie qui entendrait inclure ces œuvres de fiction est immense. Dans le cas de Schopenhauer, cette exclusion est d’autant plus regrettable, certes, que ce philosophe reste relativement mal aimé au sein des facultés de philosophie (notamment en France), alors qu’il a exercé une influence majeure sur des écrivains de renom, de Thomas Mann à Romain Rolland.

Ensuite, la pensée de l’un et l’autre est également discutée à titre secondaire ou accessoire dans de très nombreux ouvrages universitaires, et ce dans toutes sortes de disciplines au-delà de la philosophie. Inclure toutes ces œuvres, si c’était possible, donnerait là encore à cette bibliographie une dimension exorbitante.

La présente bibliographie se concentre donc sur les ouvrages spécifiquement consacrés à l’un ou l’autre de ces philosophes, ou à un aspect particulier de leur pensée respective. Ma recherche a porté sur les ouvrages publiés ; la recherche d’articles de journaux universitaires n’a pas été approfondie (ce qui signifie que la plus grande partie de la production universitaire est elle aussi laissée de côté).

En ce qui concerne les auteurs de nationalité autre qu’allemande, j’ai restreint le critère de recherche aux personnes de qui j’ai trouvé la trace d’un engagement « fasciste ». Pour les Italiens, par exemple, je n’ai pas retenu les œuvres même publiées pendant la période fasciste si leurs auteurs ne présentent pas un tel engagement selon les éléments biographiques dont je dispose, et ce même s’ils occupaient une chaire universitaire dans l’État totalitaire fasciste, ce qui indique tout de même a priori une compatibilité avec les principes idéologiques de cet État mais peut indiquer aussi une conformité de façade ou bien encore une certaine tolérance de ce même État fasciste quant au profil idéologique des occupants de positions académiques.

Les titres des ouvrages parus sous le Troisième Reich sont soulignés. Les autres ouvrages ont été publiés avant ou après par des auteurs dont l’engagement fasciste est connu.

*

Allemands

ACKERMANN Otto, Kant im Urteil Nietzsches, Tübingen 1939 (K. vu par Nietzsche)

BAUCH Bruno, Immanuel Kant, 1911, 1934 4e éd. revue et augmentée

Nsdap. Signataire de la Déclaration des 300 professeurs d’université en faveur d’Hitler, mars 1933.

BAEUMLER Alfred, Das Problem der Allgemeingültigkeit in Kants Ästhetik, 1914 (Le problème de l’universalité dans l’esthétique de K.) ; Das Irrationalitätsproblem in der Ästhetik und Logik des 18. Jahrhunderts bis zur Kritik der Urteilskraft, 1923 (Le problème de l’irrationnalité dans l’esthétique et la logique du 18e siècle jusqu’à la Critique de la faculté de juger) ; Kants Kritik der Urteilskraft. Ihre Geschichte und Systematik, 1923 (La Critique de la faculté de juger de K. : son histoire et son système)

Nsdap. Membre fondateur en 1930 du Kampfbund für deutsche Kultur (Alfred Rosenberg). Responsable du département des sciences dans l’Amt Rosenberg (« Bureau Rosenberg ») organe directeur de la politique culturelle et éducative du Nsdap.

BAUMGARTEN Eduard, article Kants Lehre vom Wert der Person, Blätter für Deutsche Philosophie, volume 15, 1941/42 (La théorie de la valeur de la personne chez K.)

Nsdap, SA.

BOHATEC Josef, Die Religionsphilosophie Kants in der Religion innerhalb der Grenzen der bloßen Vernunft, Hambourg 1938 (La philosophie de la religion chez K. dans La Religion dans les limites de la simple raison)

BORCH Rudolf, Schopenhauer. Sein Leben in Selbstzeugnissen, Briefen und Berichten, 1941 (S. : sa vie d’après son témoignage, lettres et récits)

BORRIES Kurt, Kant als Politiker. Zur Staats- und Gesellschaftslehre des Kritizismus, 1928 (K. homme politique : la théorie de l’État et de la société dans le criticisme kantien)

Nsdap, SA.

BROCKDORFF Cay v., Die Differenz zwischen Schopenhauer und den Nachkantianern, 1919 (La différence entre S. et les post-kantiens) ; Schopenhauer, Stuttgart 1941

Nsdap. Membre de la Kant-Gesellschaft.

BRÖCKER Walter, Kants Kritik der ästhetischen Urteilskraft: Versuch einer phänomenologischen Interpretation und Kritik des I. Teiles der Kritik der Urteilskraft, 1928 (La critique kantienne de la faculté de juger esthétique : Essai d’interprétation et de critique phénoménologiques de la première partie de la Critique de la faculté de juger) ; Kant über Metaphysik und Erfahrung, 1980 (K. sur la métaphysique et l’expérience)

Nsdap, SA. Doctorat et habilitation universitaire sous Heidegger.

BUCHENAU Artur, Von der Nichtigkeit des Daseins. Eine Auswahl aus den kleineren Schriften Schopenhauers, 1934 (Du néant de la réalité : choix de textes tirés des écrits mineurs de Schopenhauer) ; Première publication complète de l’Opus postumum de Kant et préface, 1936 (voir aussi Lehmann)

CHAMBERLAIN Houston Stewart, Immanuel Kant. Die Persönlichkeit als Einführung in das Werk, 1905 (K. : la personnalité en guise d’introduction à l’œuvre)

Auteur racialiste de la célèbre Genèse du 19e siècle (1889), naturalisé allemand en 1916.

CRAMER Wolfgang, Das Problem der reinen Anschauung. Eine erkenntnistheoretische Untersuchung der Prinzipien der Mathematik, Tübingen 1937 (Le problème de l’intuition pure : examen des principes des mathématiques du point de vue de la théorie de la connaissance)

Nsdap.

CYSARZ Herbert, Schopenhauer und die Geisteswissenschaft, 1925 (S. et les sciences humaines)

Nsdap.

DEL-NEGRO Walter, Hans Vaihingers philosophisches Werk mit besonderer Berücksichtigung seiner Kantforschung, Kant-Studien Bd. 42, 1937 (L’œuvre philosophique d’Hans Vaihinger et en particulier ses travaux sur K.) ; Die Grundlagen des kritischen Denkens : Ausgewählte Schriften, 1958 (Les fondements de la pensée critique : choix de textes [de Kant])

Son ouvrage de 1942 sur « la philosophie contemporaine en Allemagne » (Die Philosophie der Gegenwart in Deutschland) passe pour être favorable à la pensée nationale-socialiste.

DOMKE Karl, Das Problem der Synthesis und des transzendentalen Subjekts in der Kantischen Philosophie, 1933 Diss. (Le problème de la synthèse et du sujet transcendantal dans la philosophie kantienne)

DROẞBACH Paul, Kant und die gegenwärtige Naturwissenschaft, 1943 (Kant et la science contemporaine de la nature)

Physicien.

DULCKEIT Gerhard, Naturrecht und positives Recht bei Kant, 1932 (Droit naturel et droit positif chez K.)

Juriste et philosophe du droit. Pas d’appartenance politique mais proche idéologiquement du Nsdap, reconnu en tant que tel par les autorités, notamment en raison de son opposition à la distinction héritée du droit romain entre droit privé et droit public (cf. Wkpd Deutsch).

EBBINGHAUS Julius, Kants Lehre vom ewigen Frieden und die Kriegsschuldfrage, 1929 (La théorie kantienne de la paix perpétuelle et la question de la responsabilité de la guerre [Première Guerre mondiale]) ; Die Formeln des kategorischen Imperativs und die Ableitung inhaltlich bestimmter Pflichten, 1960 (Les formules de l’impératif catégorique et la déduction d’obligations déterminées)

Membre du Deutschnationale Volkspartei (DNVP) qui fit alliance avec le Nsdap pendant la République de Weimar.

EHRENSTEIN Walter, Die Reichsfeier zum 150. Geburtstag Arthur Schopenhauers in Danzig, Jahrbuch der Schopenhauer-Gesellschaft 26, 1939 (Commémoration du 150e anniversaire de la naissance d’A.S.) ; article Schopenhauer als Psychologe, 1938 (S. comme psychologue)

Nsdap.

EIBL Hans, Von Augustinus zu Kant, Wien 1933 (D’Augustin à K.)

Philosophe autrichien, auteur entre autres d’un article Der Kirchenvater Augustinus im Rassenchaos (Le père de l’Église Augustin dans le chaos racial), 1935.

EMGE Carl August, Das Eherecht Immanuel Kants, 1924 (Le droit matrimonial selon K.) ; Gedächtnisschrift für Arthur Schopenhauer zur 150. Wiederkehr seines Geburtstages, Berlin 1938 (In memoriam A.S. pour le 150e anniversaire de sa naissance) éd. avec Otto von Schweinichen ; Kreise um Schopenhauer, 1962 (Cercles autour de S.)

Nsdap. Vice-président du comité pour la philosophie du droit de l’Académie allemande du droit (Hans Frank). Président du comité scientifique de la Nietzsche-Archiv.

FOLWART Helmut, Kant, Husserl, Heidegger. Kritizismus, Phänomenologie, Existentialontologie, 1936 (K., Husserl, Heidegger : criticisme, phénoménologie, ontologie existentielle) ; article Kant und die Gegenwart, Kant-Studien Band 43 Heft 1-2 1943 (K. et le présent)

Nsdap, SA.

GADAMER Hans-Georg, Immanuel Kant, 1960

Signataire de la profession de foi des professeurs allemands à Adolf Hitler, novembre 1933. Membre du Nationalsozialistischer Lehrerbund (NSLB) (Ligue NS des enseignants).

GASSE Irene, Staat und Recht bei Schopenhauer, 1938 (État et droit chez S.)

GEIẞEN Hermann Josef, Die Überwindung des ethischen Formalismus Kants durch die ästetische Begründung der Ethik bei Herbart, 1939 (Le dépassement du formalisme éthique de K. par la fondation esthétique de l’éthique par Herbart)

GLOCKNER Hermann, Schiller, 1941 (Nous listons cette œuvre car il nous semble qu’une étude de Schiller par un philosophe doit nécessairement insister sur les relations connues de l’écrivain avec le kantisme)

Un des meilleurs connaisseurs de Hegel dans l’entre-deux guerres, responsable de la publication de ses œuvres complètes de 1927 à 1940. Membre du NS Dozentenbund.

GROENER Maria, Wie ist die Darstellung von Schopenhauers Leben, Charakter und Lehre durch Kuno Fischer im neunten Bande seiner Geschichte der neueren Philosophie zu beurteilen? 1918 (Quel jugement convient-il de porter sur la présentation de la vie, du caractère et de l’œuvre de S. dans l’histoire de la philosophie moderne en 9 volumes de Kuno Fischer ?) ; Schopenhauer und die Juden, 1920 et 1943 (S. et les juifs) ; Hominibus bonae voluntatis: das Buch vom Weibe im Lichte Schopenhauers, 1923 (Aux hommes de bonne volonté : le « Livre de la femme » à la lumière de S.) ; Schopenhauer der Künstler, 1927 (S. artiste)

Membre fondateur de la Neue Deutsche Schopenhauer-Gesellschaft, une organisation clairement völkisch (nationaliste), en 1920.

HAERING Theodor, Über den Duisburg’schen Kantnachlaß und Kants Kritizismus um 1775, 1910 Diss. (Les manuscrits de Duisburg et le criticisme de K. vers 1775)

Nsdap.

HAGELSTEIN Otto, Der Gegenstand in der kantischen Philosophie, 1944 (L’objet dans la philosophie kantienne)

Nsdap.

HÄRTLE Heinrich, Kant und der europäische Geist, 1974 (K. et l’esprit européen)

Nsdap, SA. Directeur des sciences humaines et de la philosophie dans le Bureau Rosenberg.

HARTMANN Hans, Schopenhauer, ca 1960

Docteur en théologie. Nsdap.

HARTMANN Nicolai, Diesseits von Idealismus und Realismus. Ein Beitrag zur Scheidung des Geschichtlichen und Übergeschichtlichen in der Kantischen Philosophie, 1924 (De ce côté de l’idéalisme et du réalisme : contribution à la dissociation de l’historique et du suprahistorique dans la philosophie kantienne)

Philosophe du « réalisme critique ». Signataire, à la mort de Hindenburg, d’un appel à transférer les pouvoirs de Président du Reich à Hitler dans le journal NS Der Völkische Beobachter, avec d’autres personnalités dont Heidegger et Carl Schmitt.

HEIDEGGER Martin, Kant und das Problem der Metaphysik, 1929 (K. et le problème de la métaphysique, traduit en français)

Nsdap.

HEIMSOETH Heinz, Persönlichkeitsbewußtsein und Ding an sich in der Kantischen Philosophie, 1924 (Conscience de la personnalité et chose en soi dans la philosophie kantienne) ; article Metaphysische Motive in der Ausbildung des kritischen Idealismus, Kantstudien Bd. 29, 1924 (Motifs métaphysiques dans la formation de l’idéalisme critique) ; Atom, Seele, Monade. Historische Ursprünge und Hintergründe von Kants Antinomie der Teilung, 1960 (Atome, âme, monade : les origines et l’arrière-plan historiques de l’antinomie kantienne de la divisibilité) ; Studien zur Philosophie Immanuel Kants, 1961 (Études sur la philosophie d’E.K.) ; Transzendentale Dialektik. Ein Kommentar zu Kants Kritik der reinen Vernunft, 4 vol., 1966-71 (Dialectique transcendantale : commentaire de la Critique de la raison pure)

Nsdap, NSLB.

HENNEMANN Gerhard, article Schon Kant kannte die Juden, 1938 (K. connaissait déjà les juifs)

HEYSE Hans, Einleitung in die Kategorienlehre, 1921 Diss. (Introduction à la théorie des catégories) ; Der Begriff der Ganzheit und die Kantische Philosophie. Ideen zu einer regionalen Logik und Kategorienlehre, 1927 (Le concept de totalité et la philosophie kantienne : idées pour une logique et une théorie des catégories régionales) ; article Kant und Nietzsche, Kant-Studien Band 42 Heft 1-3 1942/43 (K. et Nietzsche)

Nsdap. Vice-président de la Kant-Gesellschaft 1935-37, éditeur des cahiers des Kant-Studien Neue Folge (nouvelle série) à partir de 1942 avec Ferdinand Weinhandl (voir ce nom), Günther Lutz et August Faust. Dans son article ici listé de 42/43, il annonce la publication d’un ouvrage intitulé Die metaphysische Situation Europas in der Philosophie Kants und Nietzsches (La situation métaphysique de l’Europe dans la philosophie de K. et de Nietzsche) qui ne semble pas avoir été publié.

HILDEBRANDT Kurt, Kant und Leibniz. Kritizismus und Metaphysik, 1955 (K. et Leibniz : criticisme et métaphysique)

Nsdap.

HOCHSTETTER Erich, Schopenhauers Nachlaß: Die Genesis des Systems T.1. Zum ersten Mal vollst. hrsg. v. E.H., 1916 (Les manuscrits non publiés de S. : Vol. 1 La genèse du système, première publication intégrale)

Nsdap. Bureau Rosenberg.

HOFFMANN Richard Adolf, Kant und Swedenborg, 1909

Docteur en théologie. Nsdap. Membre de l’Institut für Erforschung und Beseitigung des jüdischen Einflusses auf das deutsche kirchliche Leben (Institut pour l’étude et l’élimination de l’influence juive dans la vie de l’Église allemande [protestante]).

HOFFMEISTER Johannes, Die Problematik des Völkerbundes bei Kant und Hegel, Tübingen 1934 (La problématique de la ligue des nations chez K. et Hegel)

Nsdap, SA. Responsable de la publication des œuvres complètes de Hegel à partir de 1932 (à la suite de Georg Lasson).

HÜBSCHER Arthur, Gespräche (Schopenhauer), 1933 (Propos de S.) ; Schopenhauer-Jahrbuch, seit 1937 (Almanach annuel de S., à partir de 1937) ; Der junge Schopenhauer, 1938 (Le jeune S.) ; Arthur Schopenhauer, 1938 ; Leben mit Schopenhauer, 1966 (Une vie avec S.)

Président de la Schopenhauer-Gesellschaft de 1936 à 1982.

JANSEN Bernhard, Die Geschichte der Erkenntnislehre in der Philosophie bis Kant, 1940 (L’histoire de l’épistémologie dans la philosophie jusqu’à K.)

Jésuite.

KLINGHAMMER Hilmar, Die Kantauffassung Charles de Villers’, 1936 (La pensée de Charles de Villers sur Kant) [Charles de Villers (1765-1815) est un philosophe français qui contribua à faire connaître la culture allemande en France, étant en cela un précurseur de Mme de Staël.]

KNITTERMEYER Hinrich, Immanuel Kant. Vorlesungen zur Einführung in die kritische Philosophie, Bremen 1939 (E.K. : leçons d’introduction à la philosophie critique)

Nsdap.

KRÜGER Gerhard, Kants Lehre von der Sinnesaffektion, 1925 Diss. (La théorie kantienne de l’affection des sens) ; Philosophie und Moral in der Kantischen Philosophie, 1931 (Philosophie et morale dans la philosophie kantienne)

Signataire de la Profession de foi des professeurs allemands à Adolf Hitler.

KUNZ Willi, Gestaltwirklichkeit und Lebensgestaltung. Zur Geschichte des deutschen Idealismus (1780-1830), 1939 (Gestalt-réalité et formation du vécu : pour l’histoire de l’idéalisme allemand) [Ce sont les dates données dans le titre (1780-1830) qui me font inclure cet ouvrage dans la présente liste car il semble évident que l’auteur fait commencer l’idéalisme allemand avec la Critique de la raison pure. Comme d’autres, je considère que l’idéalisme allemand proprement dit ne commence qu’avec la révision du kantisme par les philosophes postkantiens.]

Disciple du théoricien national-socialiste Ernst Krieck. Mort à Stalingrad en 1943.

LEHMANN Gerhard, Geschichte der nachkantischen Philosophie. Berliner Kritizismus und kritisches Motiv in den philosophischen Systemen des 19. und 20. Jahrhunderts, 1931 (Histoire de la philosophie post-kantienne : le criticisme berlinois et le thème critique dans les systèmes philosophiques des 19e et 20e siècles) ; Première publication complète de l’Opus postumum de Kant et postface, 1936 ; article Ganzheitsbegriff und Weltidee in Kants Nachlaßwerk, Kantstudien, 1937 (Concept de totalité et idée du monde dans les manuscrits non publiés de Kant) ; article Das philosophische Grundproblem in Kants Nachlaßwerk, Blätter für deutsche Philosophie, 1937 (Le problème fondamental de la philosophie dans les manuscrits non publiés de K.) ; Kants Nachlaßwerk und die Kritik der Urteilskraft, 1939 (Les manuscrits non publiés de K. et la critique de la faculté de juger) ; Beiträge zur Geschichte und Interpretation der Philosophie Kants, 1969 (Contributions à l’histoire et à l’interprétation de la philosophie de K.) ; Kants Tugenden. Neue Beiträge zur Geschichte und Interpretation der Philosophie Kants, 1980 (Vertus de K. : nouvelles contributions à l’histoire et à l’interprétation de la philosophie kantienne)

Bureau Rosenberg.

LEIDER Kurt, article Kant als Vater der Romantik, 1944 (K. père du romantisme) ; Arthur Schopenhauer, 1954

Collaborateur de l’Ostpreußische Parteiblatt der Nsdap.

LIEBRUCKS Bruno, Probleme der Subjekt-Objekt-Relation [bei Kant], Königsberg 1934 (mit dem Kant-Preis ausgezeichnet) (Les problèmes de la relation sujet-objet ; un essai distingué par le Prix Kant)

Nsdap, SA.

LIPS Peter, Schopenhauer und die Physiognomik, Hambourg 1941 (S. et la physiognomonie)

LÜBBE Hermann, Vollendung der Ding-an-sich-Problematik im Werke Kants, 1951 (La complétion de la problématique de la chose en soi dans l’œuvre de K.)

Représentant de la Ritter-Schule (cf. Joachim Ritter) après-guerre. Nsdap : son appartenance au parti national-socialiste ne fut connue qu’en 2007, il en aurait été membre depuis 1944, donc depuis ses dix-huit ans, et affirma ne pas se souvenir s’il signa cette adhésion ou s’il fut inscrit à son insu (c’est-à-dire qu’il aurait été inscrit d’office à sa majorité).

MARTIN Gottfried, Arithmetik und Kombinatorik bei Kant, Freiburg 1934 Diss. (Arithmétique et analyse combinatoire chez K.) ; Immanuel Kant. Ontologie und Wissenschaftstheorie, 1951 (E.K. : Ontologie et philosophie des sciences) ; Sachindex zu Kants Kritik der reinen Vernunft, 1967 (Index thématique de la Critique de la raison pure)

Nsdap.

MAY Eduard, articles Schopenhauers Lehre von der Selbstentzweiung des Willens, 1949/50 (La théorie de S. sur la bipartition de la volonté) ; Schopenhauer und die heutige Naturphilosophie, 1955 (S. et la philosophie des sciences contemporaine)

Biologiste et philosophe des sciences. Directeur du département d’entomologie de la SS-Ahnenerbe.

MENZER Paul, Natur und Geschichte im Weltbild Kants, 1924 (Nature et histoire dans la vision du monde kantienne) ; Kants Persönlichkeit, 1924 (La personnalité de K.) ; Eine Vorlesung Kants über Ethik, 1924 (Une leçon de K. sur l’éthique) ; Kants Ästhetik in ihrer Entwicklung, 1952 (L’esthétique de K. dans son développement)

Président de la Kant-Gesellschaft et éditeur des Kant-Studien. Treudienst-Ehrenzeichen in Gold, 1939.

MESSNER Reinhold, Schauendes und begriffliches Erkennen nach Duns Skotus mit kritischer Gegenbestellung zur Erkenntnislehre von Kant und Aristoteles, 1942 (La connaissance intuitionnelle et conceptuelle d’après Duns Scot : comparaison critique avec l’épistémologie de K. et d’Aristote)

METZNER Kurt, Immanuel Kant, 1923 ; Kritizismus, 1925 (Le criticisme) ; Philosophie am Scheideweg. Ein Beitrag zur Neugestaltung der Kant-Gesellschaft beim Erscheinen des vierzigsten Bandes der Kant-Studien, 1935 (La philosophie à la croisée des chemins : Contribution à la réforme de la Kant-Gesellschaft à l’occasion de la parution du quarantième volume des Études kantiennes)

Nsdap, haut responsable de la Chambre des écrivains allemands (Reichsschrifttumskammer), puis référent pour la politique culturelle au ministère des affaires étrangères du Reich.

MEUSEL Anton, Der Sinn der philosophischen Polemik bei Kant, 1939 (Le sens de la polémique philosophique chez K.)

MEYER-ABICH Adolf, Über Liebmanns Erkenntnislehre und ihr Verhältnis zur Kantischen Philosophie, 1916 (De la théorie de la connaissance de Liebmann dans sa relation à la philosophie kantienne)

Biologiste. Signataire de la Profession de foi des professeurs allemands à Adolf Hitler.

MITTASCH Alwin, Schopenhauer und die Chemie, Heidelberg 1939 (S. et la chimie)

Chimiste.

MOLLOWITZ Gerhard, Kants Platoauffassung, Kant-Studien 40, 1935 (L’interprétation de Platon par Kant)

Nsdap.

NOACK Hermann, Introduction à La Religion dans les limites de la simple raison, 1961

SA. Signataire de la profession de foi des professeurs allemands à Adolf Hitler.

OLIVIER Paul, Zum Willensproblem bei Kant und Reinhold, 1941 (Du problème de la volonté chez K. et Reinhold)

PFEIFFER Johannes, Kant-Brevier, 1942 (Bréviaire de K. [choix de textes]) [plusieurs rééditions après-guerre]

PFEIFFER Konrad, Zum höchsten Dasein. Goethes Faust im Lichte der Schopenhauerschen Philosophie, Berlin-Leipzig, 1938 (Pour l’existence la plus haute : Le Faust de Goethe à la lumière de la philosophie de S.) ; Von Mozarts göttlichem Genius. Eine Kunstbetrachtung auf der Grundlage der Schopenhauerschen Philosophie, Berlin 1941 (Du génie divin de Mozart : une étude d’histoire de l’art d’après les principes de la philosophie schopenhauerienne)

Membre de la Schopenhauer-Gesellschaft.

PODLASLY Heinz, Ludwig Busses Kantkritik, 1942 Diss. (La critique de Kant par Ludwig Busse)

RAUMER Kurt v., Der Kantische Geist in der Erhebung von 1807/13, 1940 (L’esprit kantien dans l’insurrection de 1807-1813)

Historien. Nsdap.

RAUSCHENBERGER Walther, Ahnentafel des Philosophen Arthur Schopenhauer, 1938 (Arbre généalogique du philosophe Arthur S.)

REINER Hans, Pflicht und Neigung. Die Grundlagen der Sittlichkeit, erörtert und neu bestimmt mit besonderem Bezug auf Kant und Schiller, 1951 (Devoir et inclination : les fondements de la moralité, discutés et redéfinis en particulier à la lumière de K. et Schiller)

SA, Nsdap.

RENSCH Bernhard, article Kants Vorstellungen über den menschlichen Geist, Philosophia Naturalis 19, 1982 (Les représentations de l’esprit humain chez K.)

Biologiste. Membre de plusieurs organisations liées au Nsdap, dont le NSLB.

RIEFFERT Johann Baptist, Die Lehre von der empirischen Anschauung bei Schopenhauer und ihre historischen Voraussetzungen, 1910 Diss. (La théorie de l’intuition empirique chez S. et ses conditions historiques)

Nsdap (exclu pour avoir caché son appartenance au SPD, parti social-démocrate), Kampfbund, SA.

RIPKE-KÜHN Lenore, Kant contra Einstein, 1920

Völkisch.

RITTER Joachim, Historisches Wörterbuch der Philosophie Bd. I-III, 1971-74 (Dictionnaire historique de la philosophie)

Nsdap, NS-Lehrerbund, entre autres appartenances à des organisations nationales-socialistes, et en même temps un des plus influents représentants de la philosophie allemande d’après-guerre. Le dictionnaire philosophique dont il est l’initiateur – ainsi que le superviseur des trois premiers volumes – est encore à ce jour une référence internationale. Cet ouvrage général déroge à la règle de sélection que j’ai appliquée pour la présente bibliographie (à savoir les ouvrages spécialisés) en raison de son importance contemporaine.

RUGE Arnold, Die transzendentale Freiheit bei Kant, 1908 (La liberté transcendantale chez Kant) ; Das Problem der Freiheit in Kants Erkenntnistheorie, 1910 (Le problème de la liberté dans l’épistémologie de Kant)

Nsdap.

SANDER Josef, Die Begründung der Notwehr in der Philosophie von Kant und Hegel, 1939 (Le fondement de la légitime défense dans la philosophe de K. et de Hegel)

SCHILLING Kurt, Kant. Persönlichkeit und Werk, Münich 1942 (K. : personnalité et œuvre) ; Geschichte der Philosophie: Von der Renaissance bis Kant, 1954 (Histoire de la philosophie de la Renaissance jusqu’à Kant)

Nsdap.

SCHLAF Johannes, Zur Aprioritätenlehre Kants, 1934 (La théorie de l’apriorité chez K.)

Écrivain. Signataire du Serment de fidélité à Adolf Hitler (88 écrivains et poètes), octobre 1933.

SCHMALENBACH Hermann, Kant und die Philosophie der Gegenwart, 1924 (K. et la philosophie contemporaine) ; Die Kantische Philosophie und die Religion, 1926 (La philosophie kantienne et la religion) ; Kants Religion, 1929 (La religion de K.)

George-Kreis (cercle d’idées conservatrices-révolutionnaires autour du poète Stefan George).

SCHMIDT Friedrich Wilhelm, Hrsgb. Luther, Kant, Schleiermacher in ihrer Bedeutung für den Protestantismus. Georg Wobbermin zum 70. Geburtstage, 1939 (Luther, K., Schleiermacher considérés dans leur signification pour le protestantisme. Ouvrage collectif pour le 70e anniversaire de G. Wobbermin [théologien et signataire de la Profession de foi des professeurs à Adolf Hitler])

SCHMIDT Raymund, Schopenhauer-Brevier, Leipzig 1938 (Bréviaire de S. : morceaux choisis) ; article Schopenhauer und die Juden, 1938 (S. et les juifs)

Nsdap. Éditeur des Kant-Studien Neu Folge (nouvelle série) à partir de 1942. Éditeur et préfacier de plusieurs œuvres de Kant sous le Troisième Reich.

SCHWEINICHEN Otto v., Gedächtnisschrift für Arthur Schopenhauer zur 150. Wiederkehr seines Geburtstages, 1939 éd. avec Carl August Emge [voir Emge]

Nsdap, SA.

SWOBODA Ernst, Das allgemeine bürgerliche Gesetzbuch im Lichte der Lehren Kants, 1926 (Le code civil à la lumière de la pensée de K.) ; article Kant und das Zivilrecht, Kant-Studien Band 43 Heft 3, 1943 (K. et le droit civil)

Nsdap, SA.

TANZMANN Bruno, Die Rettung von Schopenhauers Philosophie für die völkische Erziehung, 1919 (Le sauvetage de la philosophie de S. pour une éducation völkisch [nationaliste])

Fondateur Hakenkreuz-Verlag, völkisch.

TÖPFER Hellmuth, Deutung und Wertung der Kunst bei Schopenhauer und Nietzsche, Leipzig 1933 Diss. (Interprétation et évaluation de l’art chez S. et chez Nietzsche)

TREPTOW Alfred, Der bestirnte Himmel über mir. Kant-Roman, 1939 (Le ciel étoilé au-dessus de moi : roman sur Kant)

Pasteur et écrivain.

WEBER Johann Emil, Wie lange noch? Programmschrift zur Neuordnung der Schopenhauer-Gesellschaft, 1920 (Combien de temps encore ? Programme pour la réorganisation de la Société Schopenhauer)

Membre fondateur de la Neue Deutsche Schopenhauer-Gesellschaft, völkisch.

WEINHANDL Ferdinand, article Die gestaltanalyische Philosophie in ihren Verhältnis zur Morphologie Goethes und zur Transzendentalphilosophie Kants, Kant-Studien Band 42 Heft 1-3 1942/43 (La philosophie gestalt-analytique dans sa relation à la morphologie de Goethe et à la philosophie transcendantale de K.)

Nsdap, SA.

WESTPHAL Walter, Der Kantische Einschlag in der philosophischen Bildung des Musikers Johann Friedrich Reichardt, 1941 Diss. (L’influence kantienne dans la formation philosophique du musicien Johann Friedrich Reichardt)

WICHMANN Ottomar, Platon und Kant, 1920

Nsdap.

WITTMANN Michael, Die moderne Wertethik. Historisch untersucht und kritisch geprüft. Ein Beitrag zur Geschichte und zur Würdigung der deutschen Philosophie seit Kant, 1940 (L’éthique moderne : étude historique et critique : une contribution à l’histoire et à l’évaluation de la philosophie allemande depuis Kant)

Signataire de la Profession de foi des professeurs allemands à Adolf Hitler.

WUNDT Max, Kant als Metaphysiker. Ein Beitrag zur Geschichte der deutschen Philosophie im 18. Jahrhundert, 1924 (K. métaphysicien : contribution à l’histoire de la philosophie allemande du 18e siècle) ; article Kant und der deutsche Geist, Archiv für die gesammte Psychologie, 1936 (K. et l’esprit allemand)

Membre du Kampfund (Rosenberg), collaborateur du journal NS Völkischer Beobachter.

*

Autres nationalités

BECCARI Arturo, Dai greci al fascismo : Storia della filosofia. Libro II Dal rinascimento al criticismo kantiano, 1936 (Des Grecs au fascisme : Histoire de la philosophie. Livre II De la Renaissance au criticisme kantien)

Italien.

BRĂILEANU Traian, traduction en roumain de la Critique de la raison pure, en 1930, de la Critique de la faculté de juger, en 1940, et de l’Idée d’une histoire universelle, en 1943

Roumain. Philosophe et sociologue. Membre dirigeant de la Garde de fer. Ministre de l’éducation nationale dans le gouvernement collaborationniste, 1940-41.

DE LORENZO Giuseppe, Leopardi e Schopenhauer, 1923

Italien. Orientaliste, géographe (vulcanologie) et philosophe. « Comparait Mussolini au Bouddha. » Traducteur en italien du Monde comme volonté et comme représentation de Schopenhauer en 1928, avec Paolo Savj-Lopez.

GĂVĂNESCU Ion, Dela Kant la Hitler: spre pacea lumii, 1942 (De K. à Hitler : vers la paix universelle)

Roumain. Membre dirigeant de la Garde de fer.

GENTILE Giovanni, traducteur de la Critique de la raison pure, en 1909-10, avec Giuseppe Lombardo Radice

Italien. Le « philosophe du fascisme » selon ses propres termes.

GOEDEWAAGEN Tobie, Criticisme en godsdienst: antwoord op Dr. J.L. Snethlage : de strijd om de wereldbeschouwing, 1931 (Criticisme [kantien] et service divin : réponse au dr. Snethlage [voir ce nom] : le combat pour la vision du monde)

Néerlandais. Philosophe. Membre du NSB (Nationaal-Socialistiese Beweging) et collaborateur en tant que directeur du département des arts et de la culture pendant l’occupation des Pays-Bas par l’Allemagne.

IONESCU Nae, une édition de la Critique de la raison pratique, 1934

Roumain. Philosophe. Opposant conservateur à la Garde de fer, puis la soutient.

LAMANNA Eustachio Paolo, Il fondamento morale della politica secondo Kant, 1916 (Le fondement moral de la politique selon K.) ; Kant. Un profilo, 1925 (K. : un portrait)

Italien. Philosophe. Signe le Manifeste des intellectuels antifascistes de Benedetto Croce en 1925 (en réponse au Manifeste des intellectuels fascistes de Giovanni Gentile), avant de se rallier au fascisme.

LILJEQVIST Efraim, Der schwedische Persönlichkeitsidealismus und Kant, Vienne 1934 (L’idéalisme de la personnalité suédois et K.)

Suédois. Philosophe. Président du Riksföreningen Sverige-Tyskland, l’Association pour l’amitié entre la Suède et l’Allemagne, pro-nazie, 1939-41.

MAKANEC Julije, article Kant, Prosvjetni život II, 1943

Croate. Philosophe. Ministre de l’éducation nationale dans l’État croate Oustacha, fasciste.

NOICA Constantin, Concepte deschise în istoria filozofiei la Descartes, Leibniz și Kant, 1936 (Concepts clairs d’histoire de la philosophie chez Descartes, Leibniz et Kant) ; Două introduceri și o trecere spre idealism. Cu traducerea primei introduceri kantiene a Criticei Judecării, 1943 (Deux introductions et un passage vers l’idéalisme, avec la traduction de la première introduction kantienne à la Critique de la faculté de juger)

Roumain. Membre de la Garde de fer. Collaborateur de l’Institut germano-roumain de Berlin, 1940-44.

PAPINI Giovanni, Il crepuscolo dei filosofi. Kant, Hegel, Schopenhauer, Comte, Spencer, Nietzsche, 1906 (Le crépuscule des philosophes) ; L’importanza di Schopenhauer, 1913 (L’importance de S.)

Italien. Proche du fascisme.

PETROVICI Ion, Kant und das rumänische Denken, 1927 (K. et la pensée roumaine) ; Viața și opera lui Kant. 12 lecții universitare, 1936 (Vie et œuvre de Kant : 12 leçons universitaires) ; Schopenhauer, 1937 [en roumain] ; Zum 150. Geburtstage Schopenhauer, Heidelberg 1939 [Pour le 150e anniversaire de la naissance de S.)

Roumain. Ministre de l’éducation nationale dans le gouvernement antisémite d’Octavian Goga, 1937-38, puis ministre de la culture dans le gouvernement collaborationniste d’Antonescu, 1941-44.

REALE Miguel, A doutrina de Kant no Brasil, 1949 (La doctrine de K. au Brésil)

Brésilien. Un des dirigeants du mouvement intégraliste (mouvement fasciste brésilien). Membre fondateur de l’Académie brésilienne de philosophie en 1989.

SNETHLAGE Jacob Leonard, De godsdienstphilosophie van Immanuel Kant, 1931 (La philosophie du service divin chez K.) ; Kant, 1932

Néerlandais. Pasteur protestant. Dans son livre De zin van het wereldgebeuren in het licht van het Duitse idealisme (Le sens des événements mondiaux à la lumière de l’idéalisme allemand, 1942), il écrit qu’une victoire de l’Allemagne assurerait aux peuples européens une plus grande liberté que le régime démocratique libéral.

TANABE Hajime, Kants Teleologie, 1924 (La téléologie de K.)

Philosophe japonais de l’École de Kyoto, critiquée après-guerre pour son engagement politique. Tanabe se disait disciple de Heidegger.

VLEESCHAUWER Herman Jan de, La déduction transcendantale dans l’œuvre de Kant, 3 volumes, Antwerp-Paris 1934, 1936, 1937 ; L’évolution de la pensée kantienne. L’histoire d’une doctrine, Paris 1939

Belge. Membre du Vlaams Nationaal Verbond (VNB) fasciste. Directeur général à l’enseignement supérieur pendant l’occupation de la Belgique. Condamné à mort après la guerre pour collaboration, s’enfuit en Afrique du Sud, où il enseigne la philosophie, à l’Université de Pretoria, de 1955 à 1966.

Un commentaire ? C'est ici !

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.