La Lune Chryséléphantine

Recueil de poésie en vers classiques (alexandrins…) et en deux parties, aux Editions du Bon Albert (100 pages).

L’écrivain Nicole Lombard m’a fait l’honneur d’écrire sur mon recueil, dans la Revue du Bon Albert (L’Oiseau hennissant n° 33), et je ne résiste pas au plaisir de la citer :

« Quel Prix viendra couronner, cette année, après Le Bougainvillier et Opales arlequines, le nouveau recueil de Florent Boucharel ? Quel jury bien inspiré, et de préférence insomniaque, lèvera les yeux dans la nuit pour contempler La Lune chryséléphantine de notre ami poète ? Dans le Jardin de l’Infant des premiers poèmes de jeunesse se sont glissées de bien étranges créatures, et le cauchemar, souvent, prend le pas sur la rêverie. Ainsi l’auteur prend-il la mesure du temps et de la marche du monde. Le classicisme de la forme et le caractère parfois singulier de la pensée, loin de s’opposer, s’accordent. Ce serait là, nous dit l’auteur, son dernier mot. Son dernier recueil. Dites-lui que ce serait dommage. » Impossible de rester insensible à de tels encouragements.

Peut être commandé dans toute bonne librairie (ISBN 978-2-910834-58-6) ou directement chez l’éditeur (EdBA, 48260 Nasbinals) au prix de 13 euros franco de port.

INDEX

I Une adolescence

Ce siècle avait seize ans…

Ô mes amours, ô mes néants (Pantoum)

Bourgeois suants…

Sur le piano…

La belle a les yeux…

J’appelle. Qui…

Marchand d’étoiles…

Si douce que le sang…

Embrasse…

II

Souviens-toi du printemps…

Si nul ange des cieux…

Le Faune

Certes, si votre époux…

Vous me faites languir…

In Pace

I Hélas, c’est dans les cieux…

II Quoi ! La terre te voit…

III Comme une tendre fleur…

Quand je crois m’épancher…

Ô laissez-moi pleurer…

Présent trop insensé…

L’automne est revenu…

Nos cœurs l’un dans l’autre…

Sous des lanternes vénitiennes…

Galathée lointaine (Quatrains)

Autres Quatrains

Le Costume d’Ève

Du Mérite

Lex

Je ne vois pas comment…

Éprends-toi d’une femme…

Le Dieu-Vampire

Les Zouaves à Veracruz

Magnus de la Gardie

Les Gargouilles de Manhattan

Minneapolis-sur-Seine

La Chute des Arabes du Congo

Le Rescapé d’Oman

Les Mystères de Bandar Seri Begawan

L’Union mystique

Lesseps

Mina de Batavia

Je n’ai pas oublié Chaville…

Ses jours de passion…

Agir, je ne le puis…

Un sourire, dis-tu…

J’arrivais en sixième…

Nuage d’hélicoptères (Guerre du Vietnam)

Retour au civil, ou l’histoire d’un tueur en série (Poème naturaliste)

Cendre verte

Tu ne peux échapper à ce grésillement…

Aux supérieures intelligences extraterrestres

Un commentaire ? C'est ici !

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s