Prix Calliope

Les Opales arlequines viennent d’être récompensées du Prix Calliope de l’Académie Renée Vivien. Ce sont en particulier les poèmes dédiés à la femme qui ont été remarqués. J’adresse mes plus vifs remerciements, pour cette distinction et cet honneur, à Marie Vermunt, présidente de l’académie, ainsi qu’à l’ensemble des membres du conseil littéraire.

Je dédaigne le vin, je méprise le miel,

Je ne veux que le goût des baisers à ma bouche

(…)

Celle qui ne craint point à l’égal du trépas

Les aubes sans caresse et les nuits sans murmure,

O Déesse aux yeux bleus ! celle-là ne sait pas

Quelles fleurs sont les roses de ta chevelure ! (R. Vivien, Les Kitharèdes)

Site de l’Académie Renée Vivien :

http://academiereneevivien.unblog.fr/

Un commentaire ? C'est ici !

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s